Paris: semaine sans volatilité qui s'achève sans tendance.

le
0

(CercleFinance.com) - Paris (+0,33% à tout près de 4.550) termine seul en territoire positif ce vendredi et engrange donc +0,3% sur la semaine (à noter une légère remontée des volumes depuis mercredi: les niveaux d'échanges recollent à la moyenne, une moyenne basse néanmoins).

Les places boursières européennes ont fini la séance en roue libre, par un long épisode de stagnation de 3 heures malgré un PIB américain qui s'envole vers +2,9% contre un consensus de +2,5%.

Mais il y a un 'biais' qui rend le PIB américain moins 'punchy' qu'il n'y parait au T3: pas moins de 0,8Pt de croissance additionnelle sont liés à l'envol des exportations de soja vers la Chine qui n'a pu se fournir en quantité voulue auprès des producteurs sud-américains, victimes d'intempéries.

Ajoutons à cela 0,2Pt de reconstitution des stocks, et cela nous donne une croissance tout juste égale à +2%.

Wall Street ne montre pas plus d'excitation qu'en Europe avec des indices US qui progressent très, très lentement et affichent +0,1% (Nasdaq), +0,2% (S&P500) et 0,3% pour le Dow Jones (ce qui n'efface pas les pertes de la veille mais permet de 'coller' à la performance hebdomadaire positive de l'Euro-Stoxx600).

La croissance du PIB américain pour le 3ème trimestre s'explique en partie par la robustesse des autres 'composantes' et notamment de la consommation qui progresse de +2,1%, les salaires ont augmenté de +0,5% sur la période.

En ce qui concerne l'inflation en 'PCE' (panier de la ménagère), il affiche +1,4% et +1,7% en 'core' (hors énergie).

Paris finit dans le vert 'en solo' grâce à Saint Gobain (+5,6%) qui a ravi la 1ère place à Sanofi (revenu de +6% à +3,7%, avec un bénéfice de 1,67MdsE et une révision à la hausse de ses objectifs).

Grâce à ces 2 titres qui représentent 100% de la hausse du jour -et même de la semaine- le CAC40 surperforme nettement

Francfort qui perd 0,2% et Milan qui affiche -0,6% (l'Euro-Stoxx50 affichant -0,2% contre -0,9% en milieu de matinée).

L'euro, qui a beaucoup perdu de terrain au cours des dernières semaines, grappille +0,3% (après PIB US) pour s'échanger autour de 1,0930 face au dollar.

Les taux longs poursuivent leur hausse et nos OAT affichaient jusqu'à 0,50% (0,47% ce soirs), les Bunds oscillent 0,18% à 0,2%.

En revanche, le baril de pétrole brut léger américain s'effrite de 0,3% à 49,5$ sur le NYMEX.

A Paris, les publications de résultats se poursuivent et s'avèrent, dans l'ensemble, bien souvent supérieures aux anticipations.

Les performances d'Alten (+9,2%), Eutelsat (+7,3%), Sanofi (jusqu'à +6,5%), SES (+6,5%), ST-Micro (+5,6%), Rexel et Elis (+5,4%) et sont ainsi toutes saluées en Bourse avec conviction.

Imerys (-6,6%) connaît une journée chaotique alors que les analystes s'interrogent sur l'absence de croissance organique chez le spécialiste de la valorisation des minéraux après la parution de ses résultats à neuf mois.

Nokia, bon dernier du CAC40 chute de -4,2% et établit un nouveau plancher historique (4,0960E au plus bas), faute de perspectives de redressement de l'activité 'réseaux'.

Gemalto (7,5%) reste lanterne rouge du SRD mais 'sauve' le support majeur des 50E, menacé ce matin avec un plancher inscrit à 47E peu après l'ouverture lorsque le titre retraçait ses niveaux de juillet... 2012.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant