Paris: se replie de -0,1% avec un volume squelettique.

le
0

(CercleFinance.com) - Cette séance de vendredi présente tous les symptômes d'une prolongation de la grande sieste indicielle entamée la veille, avec une Bourse de Paris qui ne va nulle part, oscillant entre -0,1 et -0,3%, ce qui efface les gains de la veille.

Les investisseurs ont d'autres préoccupations que de faire tourner les positions, internet regorgeant d'offres promotionnelles irrésistibles (black Friday).

Vers 14H45, l'indice CAC 40 se replie de -0,1 à -0,2%, vers 4534 points dans un volume squelettique d'environ 900 millions d'euros: le bilan hebdomadaire s'élève à +0,7%, celui de l'Euro-Stoxx50 (stable) à +0,6%.

'La fermeture partielle de Wall Street ce vendredi (cotations durant un demi-séance) n'incite pas les investisseurs à prendre des initiatives pour cette fin de semaine', explique un opérateur parisien.

'On se situe aussi à la veille d'un mois de décembre qui s'annonce chargé en événements politiques', rappelle l'intervenant, qui dit ne prendre aucune nouvelle position pour le moment.

Ailleurs en Europe, Londres recule de 0,1%, Francfort progresse d'autant, Milan gagne 0,2% et contrebalance le CAC40.

Sur le marché des changes, le dollar reste au plus haut face à l'euro, à moins de 1,0595 face à la monnaie unique, tandis que le baril de brut léger américain perd 0,5% à 47,6 dollars.

D'un point de vue sectoriel, ce sont les produits de base (-0,7%, Lafarge perd -2,5%) suivis du secteur de la construction qui pèsent le plus sur la tendance en Europe.

La plus forte hausse est signée par l'agroalimentaire (+0,8%) puis la santé (+0,7%).

Du côté des valeurs parisiennes, Rémy Cointreau (+3%) s'adjuge la plus forte hausse de l'indice SBF 120, porté par une série de recommandations favorables au lendemain de ses résultats semestriels. Barclays Capital maintient ainsi sa recommandation 'surpondérer' et revoit son objectif de cours à 87 euros.

AU sein du CAC40, Pernod Ricard reprend 1,5% (c'était la plus forte baisse la veille), devant Danone (+1,2%) et Sanofi ne gagne pas plus de 0,6%.

Au sein du SBF 120, Alstom grimpe de 1,2% à 26,3 euros dans le sillage d'un relèvement d'objectif de cours chez UBS, dont la cible est passée de 26 à 30 euros.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant