Paris: se rapproche des 4300Pts, absence d'indicateurs.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris affiche une note hésitante, dans un marché particulièrement calme en cette séance de l'Ascension. L'indice CAC 40 est désormais en repli de -0,4% à 4305 points dans un volume dérisoire de 1 200 millions d'euros.

Les échanges restent prisonniers d'une borne allant de 4300 à 4350 points.

'On s'attend à une journée relativement peu active en raison de l'agenda économique peu chargé des Etats-Unis', commente un intervenant.

'Les investisseurs ne vont rien faire en attendant les chiffres de l'emploi américain demain. On espère un chiffre inférieur aux attentes, sachant que cela éloignerait la menace d'un relèvement de taux de la Fed', explique-t-il.

L'euro se tasse légèrement de 0,5% à 1,1425 dollar, tandis que le baril de brut léger américain avance de 3% à 45,40 euros.

Les valeurs pétrolières et parapétrolières profitent de la vigueur de l'or noir pour reprendre un peu de terrain. Sur le SBF 120, CGG avance de 4,3% et Maurel & Prom de 2%.

A noter que Solvay cède 1,5% alors que les analystes de Credit Suisse ont dégradé leur opinion sur la valeur, passant de 'surperformance' à 'neutre' avec un objectif de cours abaissé de 91 à 89,5 euros.

Goldman Sachs a réitéré sa recommandation d'achat sur Nexans (+5%) qu'il continue de placer parmi ses valeurs privilégiées ('conviction list'). L'analyste, qui dit percevoir un rendement potentiel de 45% sur la valeur, estime que le repli qui a suivi la dernière publication trimestrielle a créé un bon point d'entrée pour les investisseurs.

Oddo reste acheteur sur le titre Legrand (-1,5%) après l'annonce des résultats du 1er trimestre 2016. L'objectif de cours est fixé à 55 E. ' Les résultats sont légèrement supérieurs aux attentes avec une croissance organique de 1.9% (consensus à 0.7%) et une marge EBITA ajustée de 19.1% (consensus 19%) ' indique Oddo.

Sanofi (+1%) annonce avoir envoyé une lettre au Conseil d'administration de Medivation. Le groupe indique avoir eu des discussions approfondies avec les principaux actionnaires de Medivation. ' Nous pensons que vos actionnaires sont extrêmement favorables à une opération '.

' Si le Conseil d'administration actuel de Medivation persiste à refuser de nous parler, alors nous avons l'intention d'initier une procédure pour révoquer et remplacer les membres du Conseil d'administration ' explique Sanofi.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant