Paris se dote de téléphones d'alerte pour les femmes en danger

le
5
LANCEMENT D'UN DISPOSITIF DE TÉLÉPHONES PORTABLES D'ALERTE À PARIS
LANCEMENT D'UN DISPOSITIF DE TÉLÉPHONES PORTABLES D'ALERTE À PARIS

PARIS (Reuters) - La ville de Paris a lancé vendredi un dispositif de téléphones portables d'alerte pour les femmes victimes de violences conjugales et considérées en très grand danger.

Connectés à un circuit dédié, ces téléphones leur permettront de prévenir les services de police et d'obtenir leur intervention rapide en cas de besoin.

D'autres numéros préenregistrés les renverront vers des associations partenaires offrant écoute, soutien psychologique ou encore accompagnement juridique.

Une quinzaine de téléphones d'alerte vont ainsi être attribués à des femmes victimes de violence conjugale à Paris.

Une association remettra les dossiers des potentielles bénéficiaires au procureur de Paris, qui les sélectionnera après évaluation de la gravité de leur situation.

Chaque téléphone, banalisé, sera attribué aux victimes pour une période de 6 mois, renouvelable une fois.

Ce dispositif, d'un coût de 49.000 euros, a déjà été expérimenté en Seine-Saint-Denis, dans le Bas-Rhin et dans le Val-d'Oise.

Depuis janvier 2010 et le début de la première expérimentation en Seine-Saint-Denis, plus de 70 femmes se sont ainsi vu remettre un téléphone d'alerte en France.

Des expériences aux bilans suffisamment probants pour lancer cette initiative à Paris, explique-t-on à la mairie.

"Il y a eu 63 interventions de police l'année dernière pour 737 appels", dit à Reuters Pascal Paris, responsable des marchés télécoms de Mondial Assistance, qui pilote la plate-forme de réception des appels d'urgence.

"Ça veut dire que le taux de filtrage a été important et ces 63 fois ont été efficaces puisqu'on n'a pas eu à déplorer d'incident dramatique", ajoute-t-il.

Grâce à ces téléphones, au moins une femme a été sauvée des intentions meurtrières de son mari, qui cachait un poignard dans sa manche, rapporte-t-il.

Chine Labbé, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bercam01 le vendredi 13 juil 2012 à 15:05

    A plus de 3.200 € le coût moyen d'utilisation pour un téléphone mobile (49.000/15), il y intérêt à ce que ce soit efficace...

  • M4220692 le vendredi 13 juil 2012 à 14:52

    Numero ????

  • bigot8 le vendredi 13 juil 2012 à 14:41

    qui paye ? celle de gauche

  • dream42 le vendredi 13 juil 2012 à 14:26

    49.000 € pour 70 tel.....bonne gestion....merci mr martin bouygue

  • M2719601 le vendredi 13 juil 2012 à 14:04

    Et pour les hommes ?Parité oblige