Paris, Saint-Denis : mobilisation de lycéens en hommage à Rémi Fraisse

le
17
Paris, Saint-Denis : mobilisation de lycéens en hommage à Rémi Fraisse
Paris, Saint-Denis : mobilisation de lycéens en hommage à Rémi Fraisse

Une vingtaine de lycées parisiens, et au moins un lycée de Seine-Saint-Denis, ont été touchés jeudi matin par un mouvement de protestation «en hommage à Rémi Fraisse» et «contre les violences policières». Les protestataires, qui ont convergé à 11 heures vers la place de la Nation, répondaient à l'appel d'un collectif baptisé le Mouvement Inter Luttes Indépendant (Mili). Dans l'après-midi, une trentaine d'élèves étaient en assemblée générale pour décider de la poursuite du mouvement ou non. 

Le cortège - des milliers de lycéens accompagnés de quelques enseignants et étudiants - a rejoint la Bastille puis la place d'Italie, dans le sud-est de Paris où ils sont arrivés à la mi-journée moins nombreux.

Sur les établissements que compte l'académie, 25 étaient bloqués vers 10 heures, dont six totalement, a précisé un porte-parole du rectorat de Paris. Selon une source policière, 29 établissements parisiens étaient bloqués, 15 totalement et-- avec filtrage. Les barrages se sont déroulés globalement dans une ambiance bon enfant.

Selon nos informations, un dispositif policier a été déployé devant les lycées jugés sensibles. Une cellule de crise a été ouverte au rectorat de Paris pour surveiller le mouvement.

Place de la nation environ 400 lyceens 30 minutes avant la manif pic.twitter.com/toRPjztTxL-- cafe pedagogique (@cafepedagogique) 6 Novembre 2014

VIDEO. Mort de Rémi Fraisse : une vingtaine de lycées bloqués

Devant l'entrée du lycée Dorian, situé avenue Philippe-Auguste dans le 11e arrondissement, une quarantaine de grosses poubelles vertes et un conteneur pour recyclage de verre ont été entassées sur plusieurs mètres de hauteur. Une banderole «Rémi, notre frère d'arbre» a été accrochée aux grilles de l'établissement, devant lesquelles on pouvait compter plusieurs dizaines de personnes, manifestants et lycéens bloqués.

Dans l'encadrure d'une fenêtre voisine, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 le jeudi 6 nov 2014 à 21:02

    Ils veulent rien faire à l'école et trouvent un prétexte qui ne les regarde pas.Mais endoctrinés par les mouvences en cours ...Des futurs foctionnaires ....

  • M7093115 le jeudi 6 nov 2014 à 20:59

    Manipulation classique des jeunes par les gaucho bobos, on voit cela depuis 68....Rien de nouveau sous le soleil.....

  • M2179486 le jeudi 6 nov 2014 à 20:42

    Quand je lis les inepties qui sont écrites ici, je me demande bien pourquoi, pour qui ils se battent et manifestent ces jeunes là !!!! Et pourtant c'est pour l'avenir de tous qu'ils manifestent !

  • mucius le jeudi 6 nov 2014 à 19:43

    Se mobiliser pour aller brailler des idioties dans les rues, au lieu de se mobiliser pour améliorer leur niveau et leurs résultats c'est bien dans la mentalité des jeunes du 93. Pas de surprise.

  • M7403983 le jeudi 6 nov 2014 à 16:28

    Comme vous dites SB1954 : "de pauvres gamins" complètement manipulés par une profusion de médias. Ils ne sont même pas formés et ils manifestent ... Ca nous promet une belle société à venir !!!!!!

  • M2833874 le jeudi 6 nov 2014 à 16:26

    M1017309:vous êtes ironique? Allez demandez aux membres de cette grande et belle jeunesse concernée,engagée et militante où ils vivent, d'où vient l'argent qui les nourri, le nombre d'i-phone, i-pad, télés, fringues et autres produits à haute valeur non consummeriste ajoutée qu'ils possédent. A mon avis le résultat sera édifiant...

  • fabandri le jeudi 6 nov 2014 à 16:22

    J'ai lu quelque part que le manque d'eau dans quelque décennie pourrait engendrer des guerres , peut être qu'alors ils regretterons les retenues d'eau pas construites .

  • M1017309 le jeudi 6 nov 2014 à 16:09

    quant a l'instrumentalisation, je trouve que c'est rendre hommage a ce garçon décédé que de prendre conscience de l'enjeu planétaire d'un changement de comportement, de consommation et que le respect de la vie commence d'abord par le respect de l'environnement

  • M1017309 le jeudi 6 nov 2014 à 16:05

    bravo a ces gamins a qui on demande de préserver la planète depuis leur plus jeune age et qui ne comprennent pas que les décideurs, fassent fi de l'écologie

  • M1017309 le jeudi 6 nov 2014 à 16:03

    M825, te voila un bon petit élève de la communication de nos dirigeants, tu parles d'acide quand un seul crs a été touché et encore tu peux etre sur que si la victime avait été sèrieusement touchée, la bande a Manu aurait abreuvé tous les journaux de photos. cette révolte naissante c'est celle que nous devrions tous mener contre cette élite autoproclamée a l'abri de tout et qui s'auto amnistie, gangrénée par la corruption et qui ne fera rien qui pourrait desservir ses interets