Paris s'assoit (enfin) dans le fauteuil

le
0
Paris s'assoit (enfin) dans le fauteuil
Paris s'assoit (enfin) dans le fauteuil

Les hommes de Laurent Blanc n'ont pas laissé passer l'opportunité de piquer le siège de tête. En s'imposant 4-1 contre Lens, dans un match qu'ils auront dominé du début à la fin, Paris fait les choses bien avant d'aller défier Chelsea.


PSG - Lens
(4-1)

David Luiz (43'), Ibrahimovic (59'), B. Matuidi (81'), J. Pastore (82') pour Paris S-G , Y. Touzghar (69') pour Lens.


42e minute de jeu. Alors qu'ils dominent outrageusement les débats depuis le début de la rencontre, les joueurs du PSG sont incapables de trouver la faille dans la défense lensoise. La faute à quelques maladresses, certes, mais aussi à un Rudy Riou impeccable sur sa ligne. Alors il faut s'en remettre aux coups de pied arrêtés. À une trentaine de mètres des cages de Riou, David Luiz se charge d'un coup franc en claquant son habituel plat du pied tout en puissance. Gêné, Riou ne peut même pas esquisser un geste de survie et voit le ballon venir mourir dans son petit filet gauche. Le PSG vient d'ouvrir le score juste avant la pause et c'est plutôt mérité. S'ils avaient bien résisté jusque là, les Lensois le savent, le match est désormais plié. En deuxième période, le PSG ajoutera même trois autres buts. Histoire d'assurer, quoi.
David Luiz buteur
Quand le deuxième de Ligue 1 reçoit le 19e, on s'attend logiquement à une différence de niveau entre les deux équipes. Quasiment condamnés à la descente, les Lensois ne mettent d'ailleurs pas longtemps à se rendre compte que les Parisiens ne vont rien faire pour les sortir de ce mauvais pas. Très appliqués, les locaux n'ont pas l'intention de filer le ballon à leurs adversaires qui vont devoir s'amuser en lui courant après. Pas le football le plus agréable, c'est sûr. Désireux de plier l'affaire rapidement pour pouvoir se concentrer sur leur match de Ligue des champions de mercredi, les Parisiens prennent le contrôle des opérations et Ibrahimovic n'est pas loin d'ouvrir le score, mais sa puissante frappe du gauche vient cabosser la transversale de Riou (14e). Deux minutes plus tard, David Luiz reprend de la tête un coup franc de Thiago Motta et il faut une superbe intervention de Riou pour repousser l'échéance. En grande forme, le portier lensois est encore là pour s'emparer d'un lob d'Ibrahimovic alors que le Suédois se présentait...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant