Paris revient dans le vert grâce au PIB américain

le
0
DR
DR

Le marché parisien était sur la défensive après deux séances de hausse, compte tenu d'un agenda riche et de la baisse de Wall Street la veille.

"La prudence continue de dominer sur le marché avant des événements et résultats d'importance, d'autant que les nouvelles sanctions des Etats-Unis et de l'UE contre la Russie ne sont pas un facteur de soutien", résument les économistes chez Crédit Agricole CIB.

Le président américain Barack Obama a annoncé mardi, dans la foulée des Européens, une série de sanctions économiques contre la Russie, accusée de déstabiliser l'est de l'Ukraine.

Les investisseurs suivront en début d'après-midi la première estimation de la croissance américaine pour le deuxième trimestre et les chiffres ADP de l'emploi dans le secteur privé pour juillet.

Le chiffre du produit intérieur brut américain "va fournir une nouvelle preuve que la croissance se renforce après un premier trimestre décevant mais étant donné que tout le monde attend une bonne publication l'impact sur le marché devrait être limité", selon Crédit Agricole CIB.

De même, la conclusion de la réunion de deux jours de la Réserve fédérale américaine (Fed) est peu susceptible de surprendre le marché.

L'agenda est également fourni en zone euro avec les chiffres du PIB en Espagne pour le deuxième trimestre et l'inflation provisoire en Allemagne pour juillet.

Enfin, le marché était animé par une multitude de résultats d'entreprises, dont certains poids lourds

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant