Paris réussit ses débuts

le
0
Paris réussit ses débuts
Paris réussit ses débuts

Réduit à dix après 27 minutes de jeu suite à l'expulsion d'Adrien Rabiot, le PSG a fait bloc et s'impose finalement 1-0 à Lille grâce à un éclair de Lucas. Les Parisiens brisent la malédiction de la première journée.


Lille - PSG
(0-1)

Lucas (56') pour Paris S-G.


Il fallait briser la malédiction. C'est chose faite. Depuis l'arrivée des dirigeants qataris à la tête du club, le Paris Saint-Germain n'avait jamais remporté son premier match de championnat. Le tabou est tombé ce vendredi soir, avec un succès 1-0 sur la pelouse du LOSC. Pourtant, les éléments semblaient à nouveau réunis pour assister à un faux pas parisien. L'absence de Zlatan, la maladresse de Cavani et surtout l'expulsion d'Adrien Rabiot à la 27e minute du jeu. La route était libre pour les Dogues, mais Paris a fait parler toute son expérience. Solides, les champions de France n'ont jamais été inquiétés (Kevin Trapp n'a pas eu à effectuer une seule parade), et ont trouvé la faille en seconde période sur une accélération de Lucas. Lucas : celui-là même qui devrait être "inquiété" par l'arrivée d'Angel Di Maria. Comme un signal envoyé à son coach.

Rabiot à la douche


C'est donc contre un LOSC au nouveau visage que le PSG lance sa saison. Le début de rencontre se joue sur un rythme soutenu et les Parisiens, comme d'habitude, mettent le pied sur le ballon. Lorsque Matuidi lance parfaitement Cavani face à Enyeama, l'Uruguayen pousse trop son ballon et tente de berner monsieur Fautrel avec un beau plongeon. Mais ça ne prend pas. Les Lillois sont en difficulté sur le côté droit, là où Aurier et Lucas trouvent des boulevards. Les Dogues peinent à se retrouver devant la cage de Kevin Trapp. Pourtant, ils peuvent compter sur Boufal, Bauthéac et Corchia pour faire trembler l'arrière garde parisienne. Et ça marche.

A la 27e minute, alors qu'Adrien Rabiot avait déjà pris une biscotte pour un tacle très appuyé sur Balmont, le jeune Parisien reçoit un deuxième jaune pour un geste d'anti-jeu sur Corchia après une perte de balle. Monsieur Fautrel n'hésite pas et sort le rouge. Sur le coup-franc, Civelli est tout proche d'inscrire le premier but de la saison, mais David Luiz laisse traîner sa patte pour éviter la "double peine". Malgré cette petite frayeur, les hommes de Laurent Blanc remettent le pied sur le ballon et…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant