Paris: retour vers l'équilibre en fin de séance.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a bien redressé le tir, mais reste encore sous la ligne de flottaison, par-delà des statistiques américaines encourageantes.

Autour de 16h20, le CAC 40 s'effrite de 0,1%, soit une troisième séance de baisse consécutive... et, désormais, une hausse symbolique de 0,1% depuis lundi. L'indice phare est en outre repassé au-dessus le seuil des 5.300 points un temps franchi en baisse dans la matinée et cote à présent 5.332 points.

La tendance est à de légères prises de bénéfices, même si 'tout le monde a applaudi l'état d'esprit de la Fed, qui a bien fait comprendre hier dans ses 'minutes' qu'elle n'avait l'intention que de réduire très progressivement la taille de son bilan', a fait remarquer un opérateur.

Sur le front pétrolier, 'une prolongation de 9 mois du programme de réduction de la production a finalement été décidée par les membres de l'OPEP hier'. 'Pas de surprise donc, ni de réduction supplémentaire', commentent les équipes de Saxo Banque.

Très inconstant ce vendredi, le baril de Brent prend maintenant un peu moins de 0,5% à 51,7 dollars, alors que sur le marché des changes l'euro s'allège de près de 0,3% face au dollar à 1,1183.

Du côté des indicateurs, avant la publication tout à l'heure de l'indice de confiance des consommateurs du Michigan au titre du mois en cours, le PIB des Etats-Unis a été mesuré en hausse de 1,2% sur les 3 premiers mois de l'année par le Département du Commerce, lequel a dévoilé ce vendredi sa deuxième estimation. Il avait précédemment annoncé une progression de 0,7% et les économistes anticipaient en moyenne une révision plus modeste autour de +1%.

Les commandes de biens durables ont quant à elles diminué de 0,7% le mois dernier en rythme séquentiel, contre une baisse de 1,8% attendue par les économistes. A noter également que ce recul intervient après une hausse bien plus marquée qu'annoncé en première estimation de 2,3% en mars (chiffre révisé de +0,7%).

L'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan au titre du mois en cours est par ailleurs ressorti à 97,1 en estimation définitive, soit une hausse de 0,1 en rythme séquentiel, mais une baisse de 0,6 par rapport à l'estimation préliminaire. De même, le consensus anticipait une révision moins marquée à la baisse autour de 97,5.

Enfin, concernant les valeurs, TechnipFMC (-3,3%) demeure lanterne rouge du CAC 40. Société Générale (-1,6%) n'est pas beaucoup mieux lotie.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant