Paris répond à Bruxelles, Londres hausse le ton

le
7

Paris a répondu aux injonctions de Bruxelles.
Paris a répondu aux injonctions de Bruxelles.

La France promet d'économiser 3,6 milliards d'euros supplémentaires pour réduire son déficit. Pendant ce temps, la Grande-Bretagne se refuse à payer une rallonge de cotisation à Bruxelles.

La nouvelle est tombée lundi après-midi : la France a répondu aux injonctions de la Commission européenne lui demandant de modifier son projet de budget pour 2015. Finalement, Paris a présenté des « mesures nouvelles » permettant de réduire le déficit de 3,6 milliards d'euros de plus que prévu.

La faiblesse des taux d'intérêt qui permet un allègement du coût de la dette ainsi que la lutte contre la fraude et l'optimisation fiscale ont permis, selon Bercy, de réaliser cet effort supplémentaire. Par conséquent, la réduction du déficit structurel devrait ressortir à plus de 0,5 point du PIB entre 2014 et 2015 selon Michel Sapin.

Dans une lettre adressée à Jirki Katainen, le vice-président de la Commission européenne, le ministre des finances a toutefois réitéré les deux objectifs de la politique budgétaire française pour 2015 : le pacte de responsabilité et de solidarité et l'effort de réduction des dépenses budgétaires de 21 milliards d'euros (en vue des 50 milliards d'ici 2017).

Dans le même temps, David Cameron a refusé de payer à la Commission la rallonge de 2 milliards d'euros demandée au Royaume-Uni  au titre de la révision des contributions nationales. Les Pays-Bas devraient également payer 600 millions d'euros supplémentaires et l'Italie 300 millions... Si Londres n'est pas membre de la zone euro, nulle doute que cette addition salée présentée au gouvernement de sa Majesté risque de contribuer à renforcer un peu plus les sentiments eurosceptiques, déjà très forts en Grande-Bretagne.

J.G

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • q2lamrd le mardi 28 oct 2014 à 16:29

    si ces roastbeefs et leur City pouvaient sortir de l'Europe dont ils n'auraient jamais dû faire partie ...

  • M1069663 le lundi 27 oct 2014 à 19:45

    Une promesse de Hollande ? Soyons surs que la Commission Européenne va le croire sur parole...

  • DADA40 le lundi 27 oct 2014 à 19:14

    A murashig : pour nous ce serait une ristourne d'environ 1 milliard toujours bon à prendre!

  • guyguy18 le lundi 27 oct 2014 à 19:09

    France:pays en voie de sous développement.

  • murashig le lundi 27 oct 2014 à 19:03

    "La faiblesse des taux d’intérêt qui permet un allègement du coût de la dette" ? A ma connaissance ces taux ne sont pas fixe ! Quid, si on grimpe a 2 2,5 ou 3 % ?Pourquoi ne pas suivre la GB en refusant aussi la rallonge ?

  • M6832035 le lundi 27 oct 2014 à 18:27

    Ils sont sans doute moins c... que nous ces Anglais, ils vont finir par nous écraser comme des "cafards" !

  • M6832035 le lundi 27 oct 2014 à 18:22

    On se fout de nous ! Bien sûr c'est tellement simple avec des BLABLAS de trouver 3.6 milliards d'économie supplémentaires surtout sans rien faire, pas de réformes, pas de réelles économies de l'état et de sa sacro-sainte administration, là on dépasse le ridicule, sauf que ce sont toujours les mêmes qui vont encore trinquer !