Paris: repli modéré avant la Fed malgré les télécoms.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a connu entame de séance en dents de scie, ce qui a permis de vérifier que la zone des 4.444 points fait toujours office de support.

Le CAC40 a ensuite rebondi vers 4.474 points, avant de reprendre sa consolidation avec un repli qui se situe entre - 0,2% et - 0,45%. Il se replie d'un peu plus de 0,3% à 4.456 points vers 14h30.

Les pertes sont liées à la lourdeur du secteur technologique dans le sillage des profit warnings d'Ericsson et de Samsung (-8% mardi), qui contaminent Nokia (-4,6%) et STMicroelectronics (-1,9%).

'Le CAC reste encore à l'intérieur de sa configuration en triangle dont la zone de support remonte à 4.360 points', commentaient les analystes de Barclays Bourse ce matin.

Pour le gérant parisien, la tendance ne peut que demeurer neutre sur le court terme tant que le marché se maintient dans cette configuration. Les opérateurs se montrent par ailleurs prudents à quelques heures de la publication des 'Minutes' de la FED (résumé du dernier FOMC de septembre).

Ailleurs en Europe, Londres recule de 0,4% et Francfort cède 0,5%. L'indice paneuropéen Euro STOXX 50 abandonne pour sa part un peu plus de 0,3%, ce malgré un rebond de 1,6% de la production industrielle en zone Euro.

Sur le front des valeurs, Ericsson plonge de près de 17% à Stockholm suite à un avertissement sur résultats qui entraîne l'ensemble des équipementiers télécoms à la baisse. Il faut dire que le géant Samsung Electronics a lui aussi revu à la baisse ses prévisions de résultats trimestriels dans la nuit à la suite du fiasco lié au lancement du nouveau Galaxy Note 7.

Du côté des hausses, seul GTT s'illustre véritablement (+2,8%) à la suite d'une commande du groupe d'ingénierie sud-coréen Samsung Heavy Industries (SHI) concernant un nouveau méthanier.

Au sein du CAC40, Technip et Total (respectivement +1,3 et +1,1%) contribuent à maintenir l'indice au-dessus des 4.444Pts.

C'est Sanofi qui pèse le plus fortement sur la tendance avec -1,4%, mais Airbus Group est plus attaqué encore, cédant 1,5%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant