Paris: repli anecdotique avant la Fed.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris cède un peu de terrain ce mardi alors que la saison des résultats s'intensifie.

Vers 13h45, le CAC 40 s'effrite de 0,1% à 4.381 points.

'Le marché souffle un peu en consolidant le rebond important signé depuis le début du mois de juillet', observait ce matin un gérant parisien.

Les économistes s'attendent à une communication toujours prudente de la part de la Fed demain à l'issue de sa réunion de politique monétaire, après le choc du vote sur le Brexit le mois dernier.

'Le FOMC devrait se conclure par le maintien du statu quo en matière de taux d'intérêt aux Etats-Unis', prophétise Franck Dixmier, directeur des gestions obligataires d'AllianzGI, selon lequel 'il est toutefois probable que, dans ses commentaires, la Réserve Fédérale laisse à nouveau entrevoir la perspective de hausses des taux Fed Funds'.

Au chapitre macroéconomique, les intervenants prendront connaissance tout à l'heure du chiffre des ventes de logements neufs aux Etats-Unis au titre du mois écoulé et de l'indice de confiance des consommateurs du Conference Board pour juillet.

Sur le marché des changes, l'euro grignote un peu moins de 0,1% face au dollar à 1,1002, tandis que le baril de Brent reste à la peine, cédant 0,7% à 44,4 dollars.

Concernant les valeurs, le titre Orange lâche 4,4% et accuse la plus forte baisse de l'indice phare après la publication de comptes semestriels sans grand éclat, et malgré le maintien des prévisions annuelles de l'opérateur historique.

Michelin avance en revanche de 2% dans le sillage de l'annonce d'un bénéfice net part du groupe de 769 millions d'euros à fin juin, en croissance de 62 millions en rythme annuel. Le géant clermontois des pneumatiques a en outre confirmé ses objectifs annuels d'une croissance des volumes supérieure à l'évolution mondiale des marchés, d'un résultat opérationnel sur activités courantes en progression hors effet de change et de génération d'un cash flow libre structurel supérieur à 800 millions d'euros.

Leader du SBF 120, Faurecia (+3,9%) a pour sa part annoncé en marge de ses comptes semestriels viser une marge opérationnelle d'au moins 5% cette année, contre de 4,6 à 5% auparavant. L'équipementier automobile a généré un bénéfice net part du groupe de 245 millions d'euros au terme de la première moitié de l'année, contre 157 millions au 30 juin 2015, et ses revenus ont crû de 3,4% en organique.

Enfin, à l'autre extrémité du palmarès, Europcar dévisse de 9,5%, délaissé après un avertissement sur ses comptes annuels.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant