Paris redoute des enlèvements au Mali

le
0
Michèle Alliot-Marie a évoqué, mercredi, un «risque sérieux, voire imminent» pour les Français présents dans le nord du pays sahélien.

Lors de ses v½ux à la presse, mercredi, Michèle Alliot-Marie s'est contentée de faire allusion à sa mise en cause pour ses propos sur la Tunisie - «une petite polémique politicienne dénuée de fondement», a-t-elle affirmé. De son discours, en forme de plan d'action, se dégage une mise en garde. Selon la ministre des Affaires étrangères, en effet, Paris croit au «risque sérieux», voire «imminent» d'enlèvement de ses ressortissants au Sahel. «Nous voyons, grâce à la collaboration de tous les services, un certain nombre de menaces, notamment dans le nord du Mali», a-t-elle déclaré. «Aujourd'hui, nous appelons l'attention (...) à la fois des organisateurs de voyages mais également des personnes susceptibles d'aller dans cette région sur le véritable risque d'enlèvement qui existe et qui est un risque sérieux et je dirais presque un risque imminent», a-t-elle ajouté.

Après l'enlèvement à Niamey de Vincent Delory et d'Antoine de Léocour, tués le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant