Paris: recul modéré et bilan hebdomadaire largement positif.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris ne parvient pas à franchir la ligne de flottaison et devrait signer une deuxième séance consécutive de baisse.

Vers 13h30, le CAC 40 se replie d'un peu moins de 0,3% à 4.571 points. Il affiche cependant une hausse de 1,7% depuis lundi.

Seul indicateur macroéconomique notable ce vendredi, des 2 côtés de l'Atlantique, l'indice PMI composite de Markit est ressorti à 53 ce mois-ci en estimation flash, soit un recul de 0,1 point en rythme séquentiel. Selon Chris Williamson, l'économiste en chef de Markit, l'économie de la zone euro ne parvient pas à sortir de l'ornière avec une croissance estimée à 0,3% à peine en avril.

'L'absence de regain de confiance des entreprises à la suite de l'annonce faite en mars par la BCE de mesures de relance plus agressives ne laisse que peu d'espoirs quant à une accélération prochaine du faible rythme de croissance actuel', estime l'expert.

Sur le marché des changes, l'euro cède un peu moins de 0,2% face au billet vert à 1,1268, tandis que le baril de brut léger américain (WTI) avance de 0,5% à 43,4 dollars.

Du côté des valeurs, c'est surtout Zodiac (+8,4%), souverain sur le SBF 120, qui s'illustre ce vendredi, alors que Bloomberg a évoqué des discussions avec Safran en vue d'un rachat de l'équipementier aéronautique.

Les analystes de Barclays Bourse rappellent qu'une tentative d'approche avait déjà eu lieu en 2010, mais que Zodiac avait à l'époque opposé une fin de non-recevoir.

Le titre TF1 prend quant à lui 2,1% alors que plusieurs analystes se montrant positifs avant la parution du chiffre d'affaires et des comptes de premier trimestre du groupe de télévision, le 26 avril prochain.

Kering lâche en revanche 5,3% au lendemain de la présentation d'un chiffre d'affaires de premier trimestre inférieur aux prévisions. Le géant du luxe accuse la plus forte baisse du SBF 120.

Enfin, Renault recule de 1,6% après la parution d'un chiffre d'affaires de premier trimestre notamment marquée par une révision en baisse des ventes au Brésil.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant