Paris: rechute de -83Pts en intraday, W-Street s'alourdit.

le
0

(CercleFinance.com) - Paris finit au plus bas (-1,2%), au contact de son plancher de lundi, et ce n'est pas bon signe.

Le support des 4.390 est directement menacé, la marge de sécurité a complètement disparu.

Les volumes demeurent anecdotiques (juste un peu plus de 2,1MdsE à 17H29), ce qui écarte le soupçon d'une vague de dégagements appuyés... mais il n'y a plus grand monde dans le marché depuis mars dernier.

La catalyseur de ce repli général, c'est Wall Street qui efface à mi-séance la quasi totalité de ses gains de lundi soir (le Dow Jones et le 'S&P' rechutent de -1,55% et -1,7%, le Nasdaq limite la casse à -1,45% après +1,7% la veille).

Mais à quel jeu jouent donc la FED et Wall Street: hier soir, un discours 'colombe' de Lael Brainard a fait bondir le 'S&P' de +1,5%, mais tout est déjà reperdu.

Si une hausse de taux dès ce 21/09 a bien été écarté hier soir, les opérateurs s'interrogeant toujours sur les intentions de la Fed d'ici fin 2016 et surtout 2017... où le rythme de la hausse de taux pourrait s'accélérer (on apprenait il y a quelques minutes la démission de Dennis Lockhart, le patron de la FED d'Atlanta, qui quittera ses fonctions le 28 février prochain).

En Europe, le repli moyen dépasse -1%, le places finissent en ordre dispersé: Milan chute de -1,75%, Madrid de -1,6% mais Francfort ne s'effrite que de -0,45% malgré un indice 'ZEW' bien décevant.

Le moral des investisseurs et analystes allemands se maintient au plancher, à +0,5 point (la moyenne de long terme avoisine +24) et rate le consensus qui était de +2,5.

Autre chiffre, en Chine cette fois: la production industrielle se redresse à +6.3% contre +6.2% en août, les ventes détail font un bond à +10.6% contre +10.2%

Côté valeurs, Air Liquide (+4,8%) est seul à terminer dans le vert après l'annonce d'une levée de fond de 3,3MdsE pour refinancer l'acquisition du groupe américain Airgas.

AXA lâche plus de 3,1%, Total perd 3,3% sur fond de faiblesse des cours du pétrole (recul de 2,2% du WTI vers 45 dollars le baril alors que l'AIE revoit à la baisse ses prévisions de demande de pétrole au 2ème semestre 2016 et en 2017 (Vallourec a chuté de -5%).

Atos (-0,4%) a reperdu toute son avance, acquise ce matin à la suite de l'acquisition de l'entreprise américaine Anthelio, ce qui permet à l'ESN de renforcer davantage son offre de services numériques sur le marché en forte croissance de la santé aux Etats-Unis.

Parmi les valeurs plus modestes, Mauna Kea bondit de plus de 27% après l'installation d'une plate-forme Cellvizio au prestigieux établissement Mount Sinai Hospital de New York.

genOway dévisse par contre de -9,5% au lendemain de la publication des comptes semestriels de la société biopharmaceutique, pourtant marqués par un bénéfice net en forte progression.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant