Paris:rebondit au point près -comme WStreet- sur le support

le
0

(CercleFinance.com) - Ce qui avait été perdu mardi (-0,4%) a été intégralement repris ce mercredi (+0,5%)... et sur 48H le CAC40 ne va nulle part (les volumes se sont encore effondrés aujourd'hui, à 2,56MdsE mais le support des 4.270 a été testé avec succès).

La matinée avait été relativement calme et peu volatile (prudence et attentisme avant les 'minutes' de la FED)... mais plus d'une demi-journée sans un contrepied haussier ou baissier sorti de 'nulle part', c'était inconcevable.

Alors, grâce au rebond -également inattendu- de Wall Street (+0,5% sur le 'Dow' et le 'S&P', +0,8% sur le Nasdaq à la mi-séance), Paris et les autres places européennes ont complètement inversé la vapeur en 90 minutes.

Le CAC40 est ainsi repassé de -0,5 à +0,5%, sortant 'par le haut' de son canal matinal 4.270/4.295 pour se hisser vers 4.319Pts.

Chez nos voisins, Madrid s'adjuge +0,9%, Francfort prend +0,54%, Milan +1,23% après -1,6% la veille, Londres s'effrite en solo de -0,03% (alors que la Livre reprend brusquement +1,4% après un sondage qui donne le 'Brexit' très minoritaire en Angleterre).

L'Euro-Stoxx50 est ressorti du rouge (-0,4% ce matin) et s'offre un gain de +0,62% à 2.956,5Pts.

A Wall Street, les supports sont aisément préservés: le 'S&P' a rebondi opportunément sur les 2.040Pts (dès 15H35) et le Nasdaq se détache avec un test des 4.750Pts après 1 heure de cotations).

Wall Street digère le repli du secteur de la distribution (Wal Mart perd -2,8%, Target -9%) grâce au rebond des valeurs bancaires.

Target rate ses objectifs de vente (+1,2% contre +1,7% attendu) et révise fortement à la baisse ses objectifs de profit, dans une fourchette 1 à 1,2$ contre 1,36$ anticipé.

Plus généralement, les initiatives devraient demeurer limitées avant la publication des 'minutes' de la FED (les opérateurs espèrent que les collègues de Janet Yellen penchent majoritairement pour un statu quo sur les taux d'ici l'automne).

'Deux présidents d'antennes locales de la Fed, Lockhart et Williams, ont évoqué mardi la possibilité de 2 voire 3 relèvements de taux d'intérêt cette année', relate pour sa part FxPro... mais ce sont deux 'faucons' cernés par une double rangée de 'colombes'.

Le scénario d'une hausse de taux mi-juin reste très peu probable mais ne peut-être totalement écartée: les investisseurs reviennent un peu sur le dollar (+0,35%) qui se hisse vers 1,1275/Euro, tandis que le baril de brut léger américain (WTI) reprend son ascension (+1% à 48,8$) après une baisse de -1,5Mns barils des stocks hebdomadaires.

S'agissant des valeurs françaises, Nokia se détache à la hausse avec +2,85%, devant Accor et Lafarge +2,4%.

A l'inverse, Veolia ferme la marche avec -2,1% (et Suez accuse une baisse de -3,6%).

La fermeté du Dollar ne soutient pas Airbus (-1,6%), ni Valeo (-1,15%, 3ème repli consécutif).

Euronext avance de 0,8% à la faveur d'un relèvement de recommandation des analystes d'UBS.

A noter enfin que, du côté des baisses, Scor, lanterne rouge du SBF 120, dévisse de 2,85% (contre -5,7% ce matin) sur fond de dégradation de Jefferies tandis que ST-Micro se détache avec +6%, TF1 reprend +3,3%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant