Paris: rebond technique, bons chiffres US, W-Street timide.

le
0

(CercleFinance.com) - Le CAC40 (+2,6%) ne parvient pas à 'accrocher' les 4.100Pts.en clôture et doit se contenter de 4.088Pts.

L'indice phare s'est même hissé jusque vers 4.119Pts (pratiquement +3,5%) dans un volume de 4,88Mds: c'est inférieur de 40% aux échanges de la veille et il est donc difficile d'évoquer un retour en force des acheteurs.

Chez nos voisins, de belle hausses sont au rendez-vous comme +2,65% à Londres, +3,3% à Milan, +2,5% à Madrid mais ce n'est pas totalement convaincant.

'Du fait d'une visibilité politique quasi-nulle, les marchés financiers ne pourront pas vivre d'expérience cathartique tant que le Royaume-Uni n'aura pas donné de précisions au sujet de l'article 50, qu'il a, jusqu'à présent, refusé de déclencher', tempèrent toutefois les équipes de SG.

Manuel Valls depuis l'assemblée nationale a exhorté David Cameron d'activer l'Art-50 de la Constitution européenne... mais le 1er ministre britannique semble vouloir faire trainer le processus jusque vers mi-septembre et l'entrée en fonction de son successeur (gros suspens sur le nom du futur patron du parti conservateur).

Au chapitre macroéconomique, S&P a sans surprise abaissé la note de crédit souveraine du Royaume-Uni de 'AAA' à 'AA' et Fitch est également passé à 'AA', ce qui ne semble pas alarmer outre mesure les investisseurs.

Ces derniers ont par ailleurs pris connaissance de la troisième et dernière estimation du PIB américain pour le premier trimestre.

Celui-ci a été ré-évaluée à 1,1% en rythme annualisé par le Département du Commerce, contre +0,8% annoncé auparavant.

L'indice de confiance des consommateurs américains du Conference Board a pour sa part notablement augmenté ce mois-ci en rythme séquentiel, passant de 92,4 à 98 points, alors que le consensus des économistes pariait sur une progression plus modeste autour de 93,1 points.

Ce sont indiscutablement de bon indices qui concouraient à la bonne tenue de Wall Street dès les 1ers échanges: mais pas d'euphorie puisque les écarts à la mi-séance restent modestes, autour de +0,8% sur le Dow Jones, +1% sur le S&P500 tandis que le Nasdaq reprend +1,5% sur les -2,6% perdus la veille.

Sur le marché des changes, l'euro reprend 0,4% face au billet vert à 1,1050, tandis que le baril de Brent progresse désormais de +1,2% vers 46,9$.

Concernant les valeurs, les financières profitent de rachats à bon compte. Très malmenées ces derniers jours dans un contexte de craintes d'une crise majeure après le 'Brexit', Crédit Agricole et AXA engrangent respectivement +4,2% et 4,85%, BNP Paribas +3,8%. Les 2 leaders du CAC40 sont Peugeot +5% et Nokia avec +5,5%.

En ligne avec la tendance, Total (+2,8%) a de son côté annoncé ce mardi matin avoir signé avec Qatar Petroleum un accord lui attribuant une participation de 30% dans la concession du champ pétrolier offshore d'Al Shaheen à compter du 14 juillet 2017, pour une durée de 25 ans.

En dehors d'Arcelor-Mittal (-0,95%), puis Technip (-0,3%), tout grimpe et tous les secteurs de la cote sont dans le vert.

Eurotunnel +7,5% domine le SBF-120 et Ingénico gagne +6,4%.

Enfin, hors CAC 40, le titre Assystem avance de 2,65%. La société informatique a racheté 51% du capital de l'entreprise turque Envy.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant