Paris prépare un plan pour aider ses banques

le
0
L'agence des participations de l'État (APE), de son côté, travaille depuis plusieurs jours à un schéma qui permettrait à l'État français d'entrer au capital d'établissements financiers.

En plein cœur de l'été, la petite phrase de la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, sur le besoin de recapitalisation des banques européennes, avait créé un tollé de ce côté-ci de l'Atlantique, aussi bien chez les pouvoirs publics que chez les banquiers. En France, particulièrement, on s'en tient bec et ongles depuis plusieurs semaines à la stratégie adoptée cet été, à savoir que la mise en œuvre du plan de sauvetage de la Grèce du 21 juillet permettra de lever les inquiétudes des marchés et de ­redresser la situation.

Mais, selon nos informations, Paris se tient prêt à agir. Si le plan de soutien européen -qui doit encore être approuvé par quelques parlements nationaux- prévoit que le FESF puisse recapitaliser les banques, l'agence des participations de l'État (APE), de son côté, travaille depuis plusieurs jours à un schéma qui permettrait à l'État français d'entrer au capital d'établissements financiers. «C'est au cas où…», indi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant