Paris Première et LCI : le piège du gratuit

le
0
En pleine crise publicitaire, Paris Première et LCI hésitent entre les modèles payant et gratuit.

Le remède est parfois pire que le mal. Paris Première (filiale de M6) et LCI (filiale de TF1), les pionnières des chaînes payantes du câble et du satellite, mesurent la portée de l'adage alors que leur devenir économique est en question. Aujourd'hui, les deux chaînes payantes s'interrogent sur l'opportunité de devenir gratuites, Olivier Schrameck, le président du CSA, vient de relancer la question en affirmant «la nécessité d'un meilleur équilibre entre les offres de la TNT payante et gratuite». La Rue de Valois n'estime pas que la question soit prioritaire et Matignon n'y aurait pas même réfléchi. Mais la phrase du président du CSA a suffi à faire sursauter le PAF.

Les deux chaînes font face à une échéance importante: la renégociation avec Canalsat, leur principal distributeur. Paris Première et LCI ont tout fait, il y a trois ans, pour sortir de l'ornière ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant