Paris Première continue à miser sur l'originalité

le
0
La chaîne veut rester payante mais envisage un passage en gratuit si les opérateurs réduisent les financements.

À bientôt trente ans, Paris Première veut continuer à faire entendre une voix différente dans un paysage audiovisuel de plus en plus concurrentiel. «Paradoxalement, la généralisation de l'offre gratuite, avec l'arrivée de nouvelles chaînes, nous a permis de nous démarquer de manière encore plus évidente», se félicite Jérôme Bureau, le président de cette filiale du groupe M6. Sous-entendu, la standardisation des programmes concurrents profiterait à la chaîne.

La filiale du groupe M6, qui comptabilise 14 millions de téléspectateurs, arrive en tout cas en troisième position du classement Médiamétrie des chaînes thématiques, avec 0,6 % de part d'audience, en progression d'une place. Aucune raison du coup, pour que la ligne éditoriale soit bouleversée. «Nous restons sur nos fondamentaux, confirme Jérôme Bureau, en y apportant quelques évolutions.»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant