Paris planche sur l'après-crise

le
0
Dans une note de quatre pages, Alain Juppé a dévoilé dans les grandes lignes les priorités auxquelles il faudra s'atteler après l'ère Gbagbo.

Jugeant le départ de Laurent Gbagbo programmé pour une date qu'on se garde toutefois de préciser, Paris prépare déjà la suite. Pour Alain Juppé, auditionné jeudi au Sénat avec Gérard Longuet, «après la chute de Gbagbo qui interviendra inéluctablement, il faudra appuyer la politique de pardon, de réconciliation nationale, d'ouverture politique que devra conduire le président Ouattara». Devant la commission des affaires étrangères et de défense de la Haute Assemblée, le ministre des Affaires étrangères a dévoilé les grandes lignes d'une note de quatre pages consacrée aux priorités de l'après-Gbagbo. L'assouplissement des sanctions de l'Union européenne arrive en tête de liste des mesures envisagées pour faciliter l'arrivée de l'aide internationale et la reconstruction d'une économie ivoirienne actuellement à genoux. Paris s'emploiera par ailleurs à accroître cette aide, a souligné Alain Juppé.

Autre chantier indispensable, la remise sur pied du systèm

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant