Paris plaide pour une Europe des droits sociaux

le
4
    PARIS, 15 février (Reuters) - Le Premier ministre français, 
Bernard Cazeneuve, a plaidé mercredi pour la création d'un socle 
européen des droits sociaux prévoyant notamment des salaires 
minima dans tous les pays et une révision de la directive sur 
les travailleurs détachés.  
    Le sujet, lancé l'an dernier par le président de la 
Commission européenne Jean-Claude Juncker et qui a déjà fait 
l'objet de rencontres avec les représentants européens des 
partenaires sociaux, fera l'objet d'une réunion à Paris la 
première semaine de mars, a précisé Matignon.   
    Selon Bernard Cazeneuve, cette réunion, qui se déroulera en 
présence de ministres européens et de représentants 
d'organisations syndicales, a pour but de dégager un consensus 
et de remporter cette "bataille de réorientation de l'Europe".  
    "Quelle est la volonté du gouvernement ? C'est de faire en 
sorte que nous puissions asseoir dans le droit et dans les 
politiques de l'Union européenne des questions absolument 
centrales pour que l'Europe puisse protéger son modèle social et 
économique", a-t-il dit à la sortie du conseil des ministres. 
    Parmi les droits qu'il souhaite intégrer au socle européen, 
le Premier ministre a cité un salaire minimum, l'instauration 
d'une carte d'étudiants commune et la modification de la 
directive concernant le travail détaché. 
    Il s'agit selon lui d'"éviter que (...) la dérégulation du 
droit du travail ne s'instille dans l'espace européen et qu'au 
contraire nous assurions, dans le cadre du détachement, la 
protection des travailleurs détachés". 
    Bernard Cazeneuve a abordé mardi la question avec la 
chancelière allemande, Angela Merkel, lors d'un déplacement à 
Berlin et devait également en parler mercredi avec la 
commissaire européenne aux Affaires sociales, Marianne Thyssen.  
 
 (Simon Carraud et Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • franck8 le mercredi 15 fév 2017 à 14:35

    Oui, s'ils font ça, ce sera vraiment une bonne chose et ça remontera la cote de l'UE chez les citoyens européens. Espérons.

  • wanda6 le mercredi 15 fév 2017 à 14:07

    " Paris plaide pour une Europe des droits sociaux " : depuis 40 ans

  • mucius le mercredi 15 fév 2017 à 14:01

    Pour que les coûts du travail augmentent et précipitent la ruine économique de l'UE. C'est le programme bien connu et appliqué en France. On a vu le résultat!

  • a.lauver le mercredi 15 fév 2017 à 13:57

    Avec Paris, c'est toujours des droits des droits des droits mais alors les devoirs... on en entend jamais parlé