Paris Plages sous sécurité renforcée, des événements annulés

le , mis à jour à 18:11
1
 (Actualisé avec déclarations d'Anne Hidalgo, précisions sur les 
festivals annulés) 
    PARIS, 20 juillet (Reuters) - Des blocs de béton, des 
barrières et des véhicules stationnés en milieu de chaussée 
assureront la sécurité de Paris Plages, l'événement estival qui 
commence mercredi dans la capitale, six jours après l'attaque de 
Nice. 
    Le soir du 14 juillet, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, un 
Tunisien de 31 ans, a foncé à bord d'un poids lourd dans la 
foule venue regarder le feu d'artifice sur la promenade des 
Anglais, faisant 84 morts et des centaines de blessés.  
    "Au regard du mode opératoire inédit constaté à Nice, nous 
sommes en train d'installer des dispositifs empêchant 
l'intrusion de véhicules sur le périmètre aux abords de Paris 
Plages avec des barrières, des véhicules que nous stationnons en 
milieu de chaussée et des blocs de béton", indique Matthieu 
Lamarre, responsable presse de la mairie de Paris.  
    "Nous aurons également sur Paris Plages un système de 
contrôle à l'entrée qui permettra que nous soyons vigilants 
quant aux personnes qui accèdent au site", ajoute-t-il. 
    Deux villes tunisiennes - Tunis et Sousse - sont les 
invitées de l'événement parisien cette année, après Tel Aviv 
(Israël) l'année dernière.  
    "Nous montrons aujourd'hui que nos villes sont capables de 
surmonter la barbarie, qu'elles sont debout, qu'elles partagent 
des valeurs communes autour d'un même amour de la démocratie et 
du vivre-ensemble, que la vie est plus forte que tout", a 
déclaré la maire de Paris Anne Hidalgo lors de l'inauguration de 
cette manifestation. 
    La Tunisie, présentée comme un modèle d'évolution 
démocratique dans la foulée du "printemps arabe" de 2011, est de 
plus en plus fréquemment la cible d'islamistes. L'Etat islamique 
(EI) avait notamment revendiqué l'attentat contre le musée du 
Bardo dans la capitale tunisienne en mars 2015 et celui contre 
un hôtel de Sousse, trois mois plus tard.  
    Depuis 2002, Paris Plages transforme tous les étés la voie 
Georges-Pompidou en plage artificielle. Le bassin de la Villette 
et la place de l'Hôtel de Ville accueillent aussi l'événement.  
    Parallèlement au renforcement de la sécurité autour de Paris 
Plages et d'autres manifestations, le préfet de police a décidé 
à l'issue d'une réunion avec les acteurs concernés d'annuler 
certains événements prévus cet été dans la capitale.  
    La piétonisation des Champs-Elysées prévue le 7 août, un 
festival de cinéma de plein air à Paris en juillet et août dans 
les parcs et jardins de Paris et un tournoi de basket prévu dans 
le bois de Vincennes les 23 et 24 juillet, qui ne présentaient 
pas de "garanties satisfaisantes de sécurité", n'auront donc pas 
lieu, précise la préfecture de police de Paris dans un 
communiqué diffusé mercredi.       
    La capitale accueille plusieurs festivals de cinéma en plein 
air en période estivale mais la préfecture, contactée par 
Reuters, n'a pas donné plus de précisions, renvoyant aux termes 
de son communiqué, qui semblent décrire le festival "Cinéma au 
clair de lune" organisé par le Forum des images, un cinéma 
parisien.  
    La direction du parc de la Villette, qui avait dans un 
premier temps annoncé le maintien de son propre festival, a 
finalement fait état de son annulation à la demande de la 
préfecture.      
 
 (Matthias Blamont, avec Chine Labbé et Myriam Rivet pour le 
service français, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodde12 le mercredi 20 juil 2016 à 19:59

    Paris votant mieux que