Paris Plages : ouverture d'une information judiciaire

le
0
Les éditions 2013 et 2014 de l'événement parisien estival Paris Plages sont dans le viseur de la justice (illustration).
Les éditions 2013 et 2014 de l'événement parisien estival Paris Plages sont dans le viseur de la justice (illustration).

Comme Le Point.fr le révélait, dès le 10 décembre 2015, les organisateurs de Paris Plages sont dans le collimateur de la Cour des comptes, depuis septembre 2015. C'est aujourd'hui au tour de la justice de s'intéresser à l'organisation de cette manifestation estivale.

Une information judiciaire a ainsi été ouverte, mercredi 22 février, pour établir les conditions dans lesquelles ont été préparées les éditions 2012 et 2013. Et une perquisition a même été menée, à la demande du juge d'instruction, dans les locaux de l'hôtel de ville. Ces investigations visent à faire la lumière sur le mode de financement d'une partie des travaux (décors et aménagements des berges de la Seine).

Irrégularités

Les magistrats de la Cour des comptes avaient pointé du doigt le fait que certaines factures liées aux structures techniques avaient été réglées par des entreprises privées, partenaires de l'événement. Ce qui contreviendrait au principe d'universalité budgétaire et au Code des marchés publics.

L'entourage d'Anne Hidalgo a publié un communiqué le jeudi 23 février pour confirmer ces informations. La mairie y indique que, « si la réalité des prestations effectuées (n'est) nullement remise en cause, la CRC soulign(e) toutefois que le règlement de factures par un tiers (peut) contrevenir au principe d'universalité budgétaire et au Code des marchés publics ». Le cabinet d'Anne Hidalgo...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant