Paris peut s'en vouloir

le
0
Paris peut s'en vouloir
Paris peut s'en vouloir

Dans un match d'un niveau technique indigne d'un quart de finale de Ligue des Champions, les Parisiens n'ont pas fait ce qu'il fallait face à des Citizens loin d'être impressionnants. Les demi finales sont encore loin pour les hommes de Laurent Blanc.

PSG 2-2 Manchester City

Buts : Ibrahimovic (41e), Rabiot (59e) pour le PSG / De Bruyne (38e), Fernandinho (72e) pour City

Ce n'était toujours pas Peter Jackson à la réalisation, mais ce quart de finale aller était lui aussi une vaste bataille dans la Terre du Milieu. Les joueurs de Laurent Blanc, qui aimeraient bien porter l'anneau jusqu'au Mordor de la finale, sont tombés sur un os en sortant de la Comté. Pris en chasse par des hordes d'Uruk-hai, la communauté de l'anneau a eu toutes les peines du monde à progresser normalement. À tel point que Manchester City leur a finalement porté l'oeil. Oui, le grand œil, celui de Sauron. Un œil qui a fait du mal au Z, qui a manqué un penalty, avant de le laisser un peu tranquille. Au final, les Parisiens n'ont pas perdu, mais n'ont pas réussi non plus à semer les Nazgûl. Comme à la fin du premier opus du Seigneur des Anneaux, la bataille a fait rage. La route est encore longue pour Frodon Rabiot, d'autant que désormais, la communauté est dissoute, puisque Matuidi et David Luiz seront suspendus pour le match retour.

Big City Life


Pour son quatrième quart de finale consécutif en Ligue des Champions, le PSG se présente au Parc des Princes avec son meilleur onze possible. Surprise au coup d'envoi, même Serge Aurier, le banni, est titulaire. Pour City, l'objectif est clair : marquer au moins un but ici à Paris. Et c'est peu dire que les Citizens mettent les bons ingrédients dès le coup d'envoi. Sur la première accélération d'Agüero, David Luiz mange son carton jaune et se voit privé du match retour. Malin, le mec. Les premières minutes de la rencontre tournent à l'avantage des Anglais, qui profitent de l'inquiétante fébrilité de la défense parisienne. Heureusement pour Laurent Blanc, il ne faut qu'une attaque aux siens pour se montrer dangereux. Matuidi s'en va défier Hart mais est repris par un retour musclé de Mangala qui aurait pu lui valoir un penalty (7'). Dans la foulée, David Luiz est accroché par Sagna dans la surface. Cette fois-ci le penalty est accordé aux Parisiens, mais Joe Hart prive Zlatan de l'ouverture du score en arrêtant sa tentative (12').

Si les Parisiens sont mieux, les Citizens parviennent encore et toujours à remonter le…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant