Paris: pétrole en recul + données mitigées = rebond modeste.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris reprend un peu de terrain ce lundi, après avoir cédé 2,8% vendredi. Des indicateurs contrastés limitent cependant l'ampleur de l'embellie.

Peu après 16h, le CAC 40 s'adjuge en effet 0,3% à 4.442 points, dans des volumes particulièrement faibles compte tenu de la fermeture de Londres.

D'après les stratèges de Barclays Bourse, la consolidation qui a débuté depuis une semaine pourrait toutefois ramener l'indice sur la zone des 4.400/4.350 points à court terme.

'Une bonne publication pourrait valider l'idée que la Fed agira sur ses taux en juin, ce qui permettrait de faire rebaisser l'euro', expliquait-il ce matin concernant l'indice ISM manufacturier américain.

Celui-ci s'est toutefois révélé décevant, attestant d'un ralentissement plus marqué que prévu de l'activité du secteur le mois dernier. Il a en effet été mesuré à 50,8, soit 1 point de moins qu'en mars et alors que le consensus visait un recul moindre autour de 51,5.

Toujours de l'autre côté de l'Atlantique, le Département du Commerce a, lui, fait état d'une croissance de 0,3% des dépenses de construction aux Etats-Unis en mars. Cette hausse intervient après, finalement, une précédente progression de 1%, sachant qu'un recul de 0,5% avait été mesuré en estimation préliminaire en février. Précisons que le consensus était plus optimiste, tablant sur une augmentation de 0,6% en mars.

L'indice PMI final Markit pour l'industrie manufacturière dans la zone euro s'est pour sa part redressé pour le deuxième mois consécutif en avril, à 51,7 contre 51,6 en mars, soit son plus haut niveau depuis 3 mois.

La monnaie unique s'apprécie d'environ 0,5% face au dollar à 1,1503, tandis que le baril de WTI accroît ses pertes et lâche 1,6% à environ 45,2 dollars.

Les pétrolières et parapétrolières sont en conséquence à la peine, comme en attestent les reculs de respectivement 3,7, 4,2 et 6,3% des très spéculatives CGG, Vallourec et Maurel & Prom.

Air France-KLM avance de son côté de 0,9% après l'annonce de l'accession de Jean-Marc Janaillac, ci-devant patron de Transdev, au poste de PDG.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant