Paris: nouveau record, le baril plonge sous 46$, $ à 1,097$.

le
1

(CercleFinance.com) - L'effet Macron poursuit son effet enchanteur sur les marchés, la nièce de Marine Le Pen a déjà acté la défaite dimanche, il n'y a plus aucun suspens.

Les stop-achats se déclenchent sur les actions, les rendements obligataires sont en baisse (la France a emprunté à 0,81% contre 0,97% il y a 15 jours) et tous les voyants techniques sont au vert.

Sans exception.

Le CAC40 finit au plus haut : il inscrit un nouveau record annuel et absolu, avec un volume de 4,6MdsE (contre 3,4MsdE la veille... sans variation indicielle).

Le score est de +1,35% à 5.372, alors que Wall Street est complètement en panne, avec un biais légèrement baissier puisque le Dow Jones cède pas loin de -0,2%, le 'S&P' et Nasdaq -0,1% !

La Bourse de Paris semble enfin bénéficier de la 'grande rotation' Wall-Street/Eurozone et le CAC 'Global Return' pulvérise un nouveau record absolu à 13.345.

Il continue d'accroitre son avance sur le DAX30 (même mode de calcul, et un nouveau record absolu) qui bat également un record mais progresse de 1% à 12.650 (presque 700Pts de mieux pour le CAC, soit +5,5%, contre une égalité fin avril 2015 et 2% d'avance début novembre 2016).

Le CAC40 conforte également son avance par rapport à l'Euro-Stoxx50 qui se contente de +1,1% à 3.627. Londres en revanche ne grappille que +0,1%.

Les places européennes et Paris ne sauraient tirer leur surcroît de vigueur des places asiatiques ce matin, et encore moins de Wall Street ou des 'chiffres US du jour'.

La baisse de -19.000 demandeurs d'emplois la semaine dernière (à 238.000) compense un creusement inattendu la semaine précédente.

Mais le vrai point d'orgue de la semaine sera la statistique de l'emploi d'avril (NFP), prévue demain.

Dans la zone Euro, la croissance de l'activité du secteur privé s'accélère en avril et atteint un plus haut de six ans : dépassant son estimation flash (56,7), l'indice PMI Final Markit composite se redresse de 56,4 en mars à 56,8.

Cela soutient l'Euro qui franchit le cap des 1,0975 face au Dollar.

Mais l'un des 'faits du jour' passé un peu inaperçu, c'est la chute du pétrole de -3% ce jeudi, le 'WTI' s'enfonce sous les 46$ (à 45,75$) et il n'y a plus vraiment de support avant 45$.

Du coté des valeurs, Air France-KLM a creusé ses pertes au 1e trimestre (T1) 2017, mais l'orientation du trafic est favorable et la direction se montre relativement optimiste pour l'ensemble de l'exercice. La perte nette part du groupe s'enfonce aussi dans le rouge : 216 millions d'euros de déficit, soit 61 millions de plus qu'un an plus tôt.

Le titre n'est pas pénalisé et affiche plus de 5% de gains, c'est la 3ème meilleure performance du SBF120, derrière les 2 'utilities' Veolia (plus de 6%) et Suez (près de +7%), sans oublier Engie à +4%.

Société Générale (en légère hausse après -2% en matinée) a annoncé un résultat net part du groupe comptable de 747 millions d'euros et un résultat net part du groupe sous-jacent de 1.39 millions au titre du premier trimestre, en croissance de 50%.

Alstom a publié un résultat net (part du groupe) de 289 millions d'euros et un résultat d'exploitation ajusté de 421 millions au titre de l'exercice 2016-17, en progression de 15% par rapport à l'année dernière, soit une marge de 5,8%.

JC Decaux perd sa procédure de contestation de l'attribution du marché du 'Vélib' à Paris : c'est bien Smoovengo qui remporte le contrat.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pierry5 il y a 10 mois

    J'avais prévu la baisse du pétrole mais non seulement le pétrole dégringole mais le dollar aussi. Cela ne semble pas se voir à la pompe. On se fait entuber de tous les côtés.