Paris : NKM et Borloo calment le jeu

le
0
La tête de liste UMP pour les municipales a accepté mardi de réintégrer dans les listes communes certains des candidats UDI qui en avaient été évincés, notamment dans le XIIIe arrondissement.

Pas de vacances pour la droite et le centre parisiens. Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-Louis Borloo ont pris leur petit déjeuner ensemble, la veille de Noël, pour calmer le jeu après le coup de colère du président de l'UDI, samedi. La «première liste de candidats communs» publiée ce jour-là par la candidate UMP à la mairie de Paris ne correspondait pas à l'accord qu'elle avait signé le 5 décembre avec l'UDI et le MoDem. Quatre «chefs de file» UDI manquaient, parmi lesquels Édith Gallois, remplacée par la MoDem Fadila Méhal à la tête de la liste commune dans le XIIIe. De là à en conclure que NKM et Marielle de Sarnez, chef de file du MoDem à Paris et représentante de François Bayrou lors des négociations dans la capitale, s'étaient entendues pour rogner le quota de plac...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant