Paris ne veut pas de traitement de faveur sur son budget-Ayrault

le
1
    BERLIN, 15 juin (Reuters) - La France n'attend pas de 
traitement de faveur sur ses déficits, a déclaré mercredi le 
ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault, ajoutant que 
Paris réformait à son propre rythme pour préserver la paix 
sociale. 
    La France "ne demande pas" de traitement préférentiel, 
a-t-il dit à Berlin lors d'une conférence de presse commune avec 
son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier. 
    "La France est engagée dans un programme de réforme qui 
demande du temps. Il faut mesurer d'où l'on vient", a-t-il 
ajouté. "Les efforts qui ont été accomplis pour réduire le 
déficit sont sans précédent. Mais nous les faisons à notre 
rythme." 
 
 (Paul Carrel, Véronique Tison pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 7 mois

    Quelles réformes ????? A part le mariage homo, seul acte concret en 4 ans et 100 jours.