«Paris ne doit pas être un enjeu partisan»

le
0
INTERVIEW- Candidate à la mairie, Marielle de Sarnez, vice-présidente du MoDem, prône «un changement de gouvernance», «des équipes larges et ouvertes».

Aux municipales de 2008 dans la capitale, le MoDem avait totalisé 9 % des voix au premier tour et Marielle de Sarnez, bras droit de François Bayrou, avait été élue dans le XIVe.

LE FIGARO. - La montée de l'euroscepticisme vous inquiète-t-elle pour les élections européennes?

MARIELLE DE SARNEZ. - Il est vital de faire reculer le doute et de réconcilier les peuples avec l'idée européenne en disant une chose simple: si nous sommes vraiment unis, alors nous serons plus forts pour affronter les difficultés et trouver les bonnes réponses. J'affirme une conviction: c'est à ceux qui croient à l'Europe, et non à ceux qui la refusent, de proposer les changements de fond nécessaires pour que l'Europe retrouve une volonté, une capacité à agir au service des peuples, et se c...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant