Paris n'a pas intérêt à ce que la situation se crispe à Berlin-Macron

le
0
    PARIS, 20 novembre (Reuters) - La France n'a pas "intérêt" à 
ce que la situation se crispe en Allemagne, a déclaré lundi 
Emmanuel Macron après l'échec des négociations sur la 
composition d'une coalition gouvernementale autour de la 
chancelière Angela Merkel.  
    "J'ai eu la chancelière tard hier soir", a dit le chef de 
l'Etat français au début d'un entretien avec le secrétaire 
général des Républicains (LR) Bertrand Accoyer à l'Elysée. 
    "Les déclarations que vous avez vues de Lindner (Christian 
Lindner, chef de file des libéraux allemands-NDLR) sont assez 
dures", a-t-il noté. "Ce n'est pas dans notre intérêt que ça se 
crispe, donc ce qui fait que nous on doit avancer".  
 
 (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant