Paris mise sur l'ambition nucléaire de Pékin

le
0
Ayrault célèbre à Pékin trente ans de coopération avec la future première puissance atomique mondiale.

Arrivé jeudi à Pékin, Jean-Marc Ayrault célèbre en grande pompe trente ans de coopération nucléaire civile franco-chinoise. L'épopée incertaine du début des années 1980 s'est muée en un partenariat stratégique de premier ordre. La Chine est incontournable pour les grands acteurs du nucléaire. Tout en s'équipant à marche forcée, la République populaire s'est transformée en un acteur majeur de l'industrie atomique, dont les ambitions internationales risquent d'entrer en concurrence frontale avec les groupes français, tels qu'EDF, Areva ou Alstom.

Pour l'heure, le projet phare de la coopération bilatérale dans le nucléaire est la construction de deux réacteurs EPR à Taïshan, dans le sud du pays, fournis par Areva à une coentreprise détenue à 70 % par l'électricien du Guangdong CGNPC et à 30 % par EDF.

La construction de deux tranches supplémentaires...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant