Paris: marque une pause après 3 séances de hausse.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris s'inscrit en baisse en début d'après-midi, après avoir gagné plus de 4,5% au cours des trois dernières séances. L'indice CAC 40 accuse une perte de 1,3% à 4615 points, après avoir ouvert sur un repli de 0,9%.

'On attend quelques annonces aujourd'hui du côté des Etats-Unis, mais le message de la Fed est désormais bien connu et l'on sait que ses relèvements de taux seront graduels', commente un intervenant.

'Cela veut dire que toutes les annonces qui viendront à présent n'auront pas d'impact significatif sur le sentiment de marché', précise-t-il.

Cette séance des 'quatre sorcières' promet néanmoins d'être volatile en raison de l'arrivée à l'expiration de plusieurs options et contrats à terme.

Du coté des statistiques, les prix à la production industriels en France des marchés intérieurs et extérieurs se sont montrés quasi-stables en novembre (+ 0,1%, comme en octobre) indique l'Insee.

Le climat des affaires dans l'industrie manufacturière s'est inscrit en légère hausse en France au mois de décembre, selon une enquête diffusée jeudi soir par l'Insee. L'indicateur synthétique gagne un point à 103 points.

Après avoir dérapé de 11,5% hier, Casino tente difficilement de se stabiliser (-2%), le titre bénéficiant du soutien de bureaux d'études ne partageant pas les thèses du vendeur à découvert américain Muddy Waters, qui a publié hier une note assassine sur le distributeur.

AXA va accroître sa présence en Pologne avec l'acquisition de Liberty Ubezpieczenia, la succursale polonaise d'assurance dommages de Liberty Mutual, pour un montant de 92,3 millions de zlotys (soit 21 millions d'euros).

Le conseil d'administration d'Areva a révisé hier ses perspectives financières pour l'exercice qui se terminera à la fin du mois. Comme prévu, le groupe accusera en 2015 une “forte perte nette”, mais l'évolution de la trésorerie s'annonce moins négative que prévu.

Les discussions avec EDF quant à la cession d'Areva NP devraient aboutir “en début d'année prochaine”. Et enfin, le passage d'une autre filiale, Areva TA (ex-Technicatome, spécialisée dans les réacteurs militaires et de recherche) sous le contrôle de l'Etat est à l'étude.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant