Paris marque le pas, regain d'inquiétude sur la Grèce

le
0
Un opérateur de marchés devant sa console. (© DR)
Un opérateur de marchés devant sa console. (© DR)

Après quatre séances consécutives de hausse, la Bourse de Paris a opté pour la prudence, fragilisée par de nouveaux achoppements dans les négociations entre la Grèce et ses créanciers, à quelques heures d'un nouvel Eurogroupe. L'indice CAC 40 a perdu 12,33 points à 5.045,35 points, dans un volume d'échanges nourri de 4,9 milliards d'euros. La veille, il avait fini sur une hausse de 1,18%. Après avoir ouvert proche de l'équilibre, la cote parisienne a temporisé toute la séance, faiblissant temporairement à la mi-journée après des déclarations du Premier ministre grec Alexis Tsipras.

Le marché reste encore "totalement focalisé sur la Grèce", note Alexandre Baradez, un analyste de IG France. "C'est une séance qui tranche un petit peu avec les jours précédents où on avait une tendance très nettement positive", ajoute-t-il. Même si "les choses ne sont pas remises à plat complètement, il y a une partie des questions qui restent encore pleinement ouvertes et sur lesquelles il n'y a pas eu d'accord entre la Grèce et ses créanciers", souligne l'analyste.

L'espoir d'un accord imminent, qui avait stimulé les indices au cours des derniers jours, s'est en effet éloigné après de nouvelles déclarations d'Alexis Tsipras, qui a accusé le FMI de bloquer les négociations visant à éviter à son pays un défaut de paiement.

Le gouvernement

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant