Paris marche, Nice fonce

le
0
Paris marche, Nice fonce
Paris marche, Nice fonce

Loi des séries oblige, Paris et Nice ont continué sur leur folle réussite du moment en engrangeant trois points chacun. Sinon, Marseille et Toulouse pataugent encore, tandis qu'Angers et Caen profitent du marasme ambiant pour se faufiler sur le podium. 10e journée de Ligue 1, et toujours autant de n'importe quoi.

L'analyse définitive : Nice assure le spectacle pour Paris

S'il est deux équipes qui observent la Ligue 1 depuis leur piédestal, ce sont bien Nice et le PSG. Dans un style différent, certes, mais avec la même facilité déconcertante. Face à Bastia, le PSG, toujours invaincu en championnat, visait une 8e victoire de rang juste avant le choc face à Madrid. Et c'est donc armé de ses coiffeurs (Stambouli, Rabiot, Pastore, Lucas) que Laurent Blanc voulait assurer le coup contre les Corses. Bien en place, les hommes de Printant ont longtemps fait douter un PSG sans génie ni ambition. Mais au fond, aucun des deux n'est nécessaire aux Parisiens pour rouler sur la France. Deux ballons poussés dans le but vide par Zlatan plus tard, et le club de la capitale se faisait la malle avec les 3 points. Une petite victoire sans gloire, qui a tout à envier à celle des Niçois en clôture de la 10e journée. Impressionnants dans l'animation offensive, les Aiglons ont mis à genoux des Rennais bien palots et étouffés par le talent d'un homme. Hatem Ben Arfa, toujours aussi fringant, s'est fait à nouveau plaisir en massacrant la défense bretonne. Un but, une passe, et une influence considérable dans les attaques des siens : Hatem n'est pas en forme, il a bouffé un steak injecté à l'EPO. Désormais 5e, Nice peut viser beaucoup plus haut, armé de son génie retrouvé. Et pourrait bien profiter de son match en retard face à Nantes pour combler un peu du retard sur l'ogre parisien.

La polémique du week-end : faut-il se foutre de la gueule des supporters monégasques ?

Ils sont peu nombreux. Ils ne sont pas les plus bruyants. Ils ne sont pas les plus respectés. Ils se sentent souvent à l'extérieur, même à Louis-II. Mais les supporters monégasques n'en demeurent pas moins des fans comme les autres, heureux de voir leur équipe jouer, et désireux de l'encourager à arracher la victoire. Dès lors, face à Lyon, les hommes du Rocher ont pris l'initiative de déployer un tifo pour mettre l'ambiance et prouver sur Canal, à une heure de grande écoute, que le public monégasque savait également offrir de jolis moments d'ambiance. Pas de bol, ils étaient trop peu pour soutenir sa mise en place. Moqueries sur les réseaux…

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant