Paris: manque de relais haussier, le baril rechute sous 50$.

le
0

(CercleFinance.com) - La lourdeur s'impose en fin de séance après une longue phase de consolidation à l'horizontal entre midi et 16H10, les scores restant voisins de zéro alors que le CAC40 oscillait entre -0,2% et +0,2% au maximum (entre 4.560 et 4.548).

Le CAC40 abandonne au final de -0,25% à 4.540Pts, ce qui ne valide aucun signal technique particulier, en dehors du fait que l'indice a de nouveau plafonné tout au long de la matinée sous 4.570Pts.

Il ne s'est échangé que 2,86MdsE, donc pas de vague de dégagement, pas de bras de fer homérique entre vendeurs et acheteurs.

Un facteur a pu jouer négativement en fin de journée: la rechute du baril de WTI sous les 50$ à New York.

L'envolée d'Orange (+4,1%) et d'Air Liquide (+1,3%) après la publication de leurs résultats n'ont pas suffi plus à maintenir le CAC40 à flot, les opérateurs sanctionnant assez sévèrement les résultats 'tout juste' conformes ou inférieurs aux prévisions, d'où des correction sévères sur Safran (-2%) ou Dassault Systèmes (-7%).

Paris a peut-être subi la morosité de Wall Street qui ne cesse de glisser depuis l'ouverture avec -0,25% sur le 'Dow' à la mi-séance, -0,35% sur le 'S&P' et -0,5% sur le Nasdaq (rappel: le Nasdaq-100 avait inscrit hier un record absolu à 4.911Pts).

Chez nos voisins, les investisseurs ne semblent pas plus inspirés avec des scores étriqués et disparates : Londres se détache avec +0,45% (grâce à la décrue de la Livre sous 1,21$) mais Francfort s'effrite de -0,05% tandis que Milan cède -0,6% et Madrid -1%; l'Euro STOXX consolide de -0,3%.

Sur le front des statistiques, mauvaise surprise avec l'indice de confiance du Conference Board qui décroche vers 98,6 contre 103,5 en septembre (au lieu de 100,5 anticipé).

Ce chiffre a progressivement contribué à ancrer les indices US dans le rouge.

Le baromètre mensuel S&P/Case-Shiller des prix de l'immobilier dans les 20 principales métropoles américaines, s'inscrit en hausse de +5,1% en août contre +5% en juillet (il était attendu inchangé à +5%).

'On n'a pas grand-chose à se mettre sous la dent en termes de fondamentaux, ce qui fait qu'on pouvait s'attendre à ce que la volatilité reste réduite aujourd'hui', commente un trader londonien... qui avait vu juste.

Le point d'orgue de cette journée, ce pourrait être la publication des trimestriels d'Apple (juste après la clôture vers 22H10), la figure de proue du Nasdaq-100, lequel a pulvérisé un nouveau record historique de clôture lundi soir à 4.910Pts: les 5.000Pts semblent accessibles si Wall Street garde le moral (mais les indices US cherchent depuis mercredi dernier un relai à la hausse).

L'euro se ressaisit de +0,15% à 1,0890/$ ce soir après la publication du 'Conf' Board'.

Il n'avait pas profité de l'embellie du climat des affaires en Allemagne au mois d'octobre dévoilé en milieu de matinée: l'indice IFO s'établit à 110,5 ce mois-ci contre 109,5 en septembre.

Sur le plan des valeurs cotées à Paris, Orange s'impose en tête du CAC40 après un troisième trimestre 'sans mauvaises surprises et un gros quatrième trimestre en vue' d'après les analystes d'Oddo.

Air Liquide a dévoilé un chiffre d'affaire sur neuf mois de 13,4 milliards d'euros, en hausse de 9,5%, et confirmé ses objectifs annuels, le rachat d'Airgas étant jugé favorable.

Mais c'est DBV Technologies (+5%) qui a occupe la tête des plus fortes hausses de l'indice SBF 120 ce matin après la présentation de nouveaux résultats 'encourageants' sur le Viaskin Peanut.

Du côté des baisses, Safran cède 2% après un 3ème trimestre jugé 'un peu faible' par les analystes, Valéo et Airbus (-2,1% et -2,6%) se partagent les dernières places au sein du CAC.

Dassault Systèmes a été laminé après la parution de résultats trimestriels au-dessus du consensus en données publiées, mais moins spectaculaires hors effets de change.

Sequana dévisse de -7,5% avec des comptes toujours dans le rouge et aucune perspective de redressement de l'activité d'ici la fin de l'année.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant