Paris, Lyon, Marseille : à chaque ville sa pollution...

le , mis à jour à 11:29
0
Paris, Lyon, Marseille : à chaque ville sa pollution...
Paris, Lyon, Marseille : à chaque ville sa pollution...

De ce match-là, Paris ne sortira pas gagnant. Sur le terrain de la pollution de l'air, des fleuves et des risques bactériologiques, entre les trois principales villes françaises (Paris, Lyon et Marseille), les plus contaminées ne sont pas toujours celles qu'on croit. C'est ce que révèle l'« Atlas de la France toxique » que publie demain l'association environnementale Robin des bois. Trente-cinq cartes pour recenser « tous les risques près de chez vous ». Pour autant, faut-il paniquer ? « Les normes et les contrôles ont beaucoup évolué et les pollutions d'hier au plomb ou au mercure, très mortelles, n'existent quasiment plus, relativise l'ancienne ministre de l'Ecologie Chantal Jouanno. En revanche, les Français sont toujours plus nombreux à être exposés à de nouvelles pollutions comme les particules fines. »

Pollution de l'air : Marseille la plus asphyxiée

Si les pics de pollution se succèdent sur les Champs-Elysées et créent la polémique, c'est l'air de la Canebière qui est en fait le plus irrespirable. Marseille affiche une concentration moyenne de particules fines (PM10) record à 31,8 µg/m 3, selon l'Institut de veille sanitaire (InVS), contre 29,5 µg/m 3 à Lyon. Paris s'en sort mieux, avec 27 µg/m 3. Les trois villes, néanmoins, dépassent les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). On aurait pu espérer mieux de la cité phocéenne, ouverte sur la Méditerranée et battue par les rafales de mistral qui diluent les gaz des pots d'échappement. « Les deux autoroutes qui desservent Marseille arrivent directement en centre-ville », souligne Xavier Villetard, directeur d'Air Paca, l'observatoire régional de la qualité de l'air. Il pointe aussi le terminal croisière où « les navires géants tournent à plein tube sur les quais ».

Sites sensibles et dangereux : Lyon rafle tout

Lyon détient le titre de championne de sites pollués. La ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant