Paris libéré, Évian enterré

le
0

Le suspense était mince, et il n'a pas vraiment duré : le PSG est devenu champion de France contre Montpellier. Dans son sillage, le combat reste entier pour la course à l'Europe, avec trois équipes encore au coude-à-coude. En bas du classement, terreur et désolation : Évian Thonon Gaillard est officiellement relégué.

L'équipe du week-end : Paris, vers le triplé


La victoire était attendue, le sacre annoncé. En dépit de nombreux absents, le PSG n'a pas sucré les fraises en disposant tranquillement de Montpellier au stade de la Mosson (2-1), tandis que Lyon piétinait contre Bordeaux (1-1). Clinique et efficace, le PSG a rapidement pris l'avantage en début de match grâce à des buts de Blaise Matuidi et Ezequiel Lavezzi, portés par un Javier Pastore inspiré. Plutôt chanceuse, la réduction du score d'Anthony Mounier, qui a profité avant la pause du placement approximatif de Sirigu, n'a pas vraiment entravé la marche en avant des hommes de la capitale au moment de valider leur troisième titre d'affilée, le cinquième de l'histoire du club. "Un titre est toujours savoureux, mais la façon dont vous l'obtenez peut amener une satisfaction supplémentaire" a soporifiquement commenté Laurent Blanc, fier du sprint final de ses joueurs : "Il y a huit journées, j'avais dit que l'équipe qui ferait le plein de points serait championne. J'espérais que ce soit le PSG et cela a été le cas". À l'issue du match, les sourires étaient forcément de rigueur sur la pelouse avec les supporters visiteurs, tandis que les Champs-Élysées se remplissaient timidement. Mais ne venez pas encore parler de relâchement aux joueurs, pour qui la saison n'est pas encore terminée. "Il reste encore la Coupe de France à aller chercher" a expliqué Maxwell, comme pour s'excuser de ce manque d'euphorie ambiant, bientôt complété par Matuidi : "on peut faire quelque chose d'historique, on va essayer de gagner cette Coupe de France et ce sera une très bonne saison". En route vers un fabuleux triplé. Le championnat est là, mais la fête attendra.

Vous avez raté Évian / Saint-Étienne et vous n'auriez pas…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant