Paris : les voies sur berge, c'est reparti

le
6
La nouvelle donne politique devrait débloquer plusieurs projets municipaux en suspens.

À la Mairie de Paris, c'est peu de dire que l'on voit d'un très bon ½il l'arrivée de François Hollande à l'Élysée. Et pour cause. D'autant que plusieurs dossiers, jusqu'ici en suspens, pourraient bien repartir très rapidement.

À commencer par la piétonnisation des voies sur berge rive gauche, projet auquel le premier ministre, François Fillon, avait mis un coup d'arrêt en janvier dernier. Lors de la conférence, jeudi, du pré-Conseil de Paris, Anne Hidalgo, l'adjointe au maire en charge de l'urbanisme, a confirmé que «les quais deviendront un lieu de promenade», en précisant toutefois que ce ne sera pas avant le printemps 2013. «Il aurait fallu démarrer les travaux dès le mois de mars, rappelle l'élue. Le gouvernement nous a planté sur ce calendrier mais nous avons toujours poursuivi notre travail. Dans les semaines ou les mois qui viennent, nous montrerons aux Parisiens ce qu'ils y gagneront en terme de qualité de vie.» Ce que conteste l'UMP, qui s'inquiète des embouteillages causés par cet aménagement.

La Mairie promet également des avancées en matière de logement. «On a une liste de terrains que l'État pourrait nous céder afin d'être transformés en logements sociaux», explique la première adjointe. Exemple avec la caserne de Reuilly (XIIe). Dans le même ordre d'idée, la Ville aimerait réaménager les entrepôts Ney (XIXe), pour l'heure propriété de la SNCF. En revanche, rien ne bougera du côté de la Halle Freyssinet (XIIIe). «Il sera très difficile de revenir en arrière, maintenant que l'édifice est entièrement classé. Ce qui le rend inaccessible en terme de prix. On n'a pas 70 millions d'euros à dépenser.» L'encadrement des loyers est par ailleurs évoqué afin «d'aider les familles qui n'arrivent plus à se loger dans la capitale».

Le projet de regroupement du ministère de la Défense à Balard devrait aussi profiter de l'alternance. La Ville avait déposé un recours contre le permis de construire de cet ensemble immobilier. Une action provoquée par une mésentente entre la mairie de gauche et le gouvernement de droite. Bertrand Delanoë souhaitait installer à Balard un dépôt de bus pour construire à sa place, à la Croix-Nivert, 500 logements. L'État s'y opposait.

Avec le nouveau gouvernement, le problème du dépôt de bus devrait être résolu. Et le recours, retiré. Prolixe sur le déblocage de plusieurs dossiers parisiens, Anne Hidalgo a en revanche botté en touche quant à l'éventualité de son arrivée au gouvernement. «Je ne commente pas les rumeurs à deux balles», a-t-elle déclaré.

LIRE AUSSI:

» Paris offre une large victoire à François Hollande

» L'État vend ses terrains pour construire plus

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMOBILIER SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4630217 le lundi 14 mai 2012 à 16:13

    55% de parisiens bobos ont voté Hollande! avec un prix moyen du m2 à 8000 € et une augmentation des impôts fonciers de près de 40% en 3 ans , ces bobos en redemandent: plus d'impôts , plus d'embouteillage , plus de logements sociaux pour faire chi... le bourgeois.

  • M6762365 le lundi 14 mai 2012 à 10:39

    quelle bande de bobo ces élus de gauche...va falloir souffrir jusqu'aux prochaines municipales...

  • ledouxpi le samedi 12 mai 2012 à 09:48

    bonjour les embouteillages.......je ne suis plus parisien mais j'ai déja beaucoup dirigé dans la capitale

  • fmbessi le vendredi 11 mai 2012 à 18:30

    On marche sur la tête. Tout ceal pour faire plaisir à quelsues bobos plein de fric, anciens trostskystes devenus écolos.Il est temps de se révolter et de virer toute cette clique.Les bobos dégage!

  • grinchu1 le vendredi 11 mai 2012 à 16:36

    Dans ce cas il faut y supprimer l'essentiel des lieux de travail:sièges sociaux,les Administrations,etc...etc...faire Paris-Venise....

  • troalic le vendredi 11 mai 2012 à 15:28

    Et les bois sur verges, ça de vient quoi ?