Paris : les socialistes taclent Péchenard

le
1
Les porte-parole de la candidate PS à la mairie de Paris tiennent l'ancien patron de la Police nationale, proche de Nicolas Sarkozy, pour responsable de la suppression de 1500 postes de policiers dans la capitale.

Frédéric Péchenard devient une cible. La probable arrivée de ce proche de Nicolas Sarkozy sur la liste UMP du XVIIe arrondissement pour les municipales de 2014 a fait réagir mardi les porte-parole de la candidate socialiste à Paris Anne Hidalgo. «C'est lui qui faisait la répartition des postes de policiers lorsqu'il était Directeur général de la Police nationale. Il est comptable de la suppression de 1500 postes en cinq ans à Paris», ont déclaré en ch½ur Pascal Cherki et Bruno Julliard, lors d'un point presse.

«Il ne va pas échapper à son bilan avec Nicolas Sarkozy. Il va pouvoir rendre compte aux Parisiens», a estimé Pascal Cherki, ajoutant «l'attendre de pied ferme». «Il sera à votre écoute, comme on dit», a ironisé le député et maire d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2280901 le mardi 10 sept 2013 à 12:54

    les socialistes seront taclés en Mars