Paris : les moeurs des noctambules fichées par la police

le
3
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Les patrons de bars parisiens et leurs clients dans le viseur. Le quotidien Le Parisien révèle ce lundi que les policiers fichent les moeurs des noctambules de la capitale. Pour commencer, les commissariats de quartier, qui s'occupent de remplir les formulaires émanant du bureau de la police sanitaire et de l'environnement, doivent renseigner des informations basiques sur les patrons des établissements : nom, prénom, adresse, date et lieu de naissance sont ainsi inscrits sur les documents. Si ces spécifications sur l'identité de l'exploitant ne choquent pas vraiment, le reste des informations demandées a de quoi étonner. Les fonctionnaires doivent en effet renseigner la présence de prostituées et de travestis à l'intérieur, mais également "à proximité" de l'établissement, affirme le quotidien, qui indique que le recensement d'activités "qui consiste à repérer des travestis est douteux". La "moralité" des "tenanciers" et des clients renseignéeMais les informations recueillies par les forces de l'ordre sur les patrons des lieux noctambules ne s'arrêtent pas là. La "moralité" du "tenancier" doit en effet également être renseignée par les policiers parisiens. Si les fonctionnaires peuvent juger la "moralité" des exploitants "mauvaise", "médiocre" ou "sans observation", aucune option sur une éventuelle "bienséance" ne leur est proposée. Et Le Parisien de rappeler que le terme "tenancier" utilisée dans le formulaire...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le mardi 24 juin 2014 à 10:47

    Encore heureux que la police puisse encore faire son boulot.

  • M1531771 le mardi 24 juin 2014 à 10:27

    Ouais...!!!

  • M7093115 le lundi 23 juin 2014 à 20:39

    Ca a existé de tous temps, comment la police ferait-elle si elle n' avait pas d' info dans certains milieux plus ou moins interlopes ? Certaines "info" sont du pipi de chat, du vent pour capter l' attention des gogos.....