Paris: Les antennes-relais posent problème

le
0
La Mairie menace d'obliger les opérateurs à démonter leur matériel. Le sujet va animer le Conseil de Paris dès ce lundi.

Les Parisiens seront-ils empêchés de s'abonner à Free Mobile, qui doit démarrer en début d'année, ou seront-ils privés des services mobiles du futur prévus avec les téléphones de quatrième génération (4G)? Car tout cela suppose l'installation de nouvelles antennes sur les toits. Or, la Mairie de Paris, qui se bat depuis des années pour limiter l'exposition aux ondes de téléphone mobile, est engagée dans un bras de fer avec les opérateurs de téléphonie mobile.

Avec la signature en 2003 de la «charte de Paris», la Mairie avait réussi à imposer aux opérateurs de ne pas dépasser un seuil moyen de 2 volts par mètre. En contrepartie, elle leur facilitait l'accès aux toits des bâtiments publics de la capitale. Las, jeudi dernier, ce bel accord a volé en éclats. Après une réunion houleuse sur le renouvellement de la charte, la Ville a claqué la porte et mis fin aux négociations.

Alors que la Mairie de Paris demandait aux opérateurs de faire un effort supplü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant