Paris, le sang de la vendetta.

le
0
Paris, le sang de la vendetta.
Paris, le sang de la vendetta.

Le PSG va retrouver pour la troisième fois de son histoire Chelsea en Ligue des Champions. Une double confrontation qui arrive un peu moins d'un an après le quart de finale perdu face au Blues l'an dernier En quoi est-ce un bon tirage ?
Parce que les Parisiens veulent oublier le match retour de Stamford Bridge (0-2) où le tibia de Demba Ba avait crucifié les hommes de Laurent Blanc. Mieux, la récente sortie médiatique de José Mourinho sur le PSG avant même le tirage au sort a de quoi galvaniser les troupes franciliennes. Sur le site officiel des Blues, le Special One avait fait du Mourinho : "Nous n'avons pas tellement de choix, il y a seulement cinq possibilités. Mais pour rendre cela facile pour tout le monde, je dirais le PSG. C'est facile pour nous et les fans de voyager là-bas, et ils ne dépenseront pas trop d'argent pour aller là-bas. C'est une très bonne équipe et je préfèrerais une très bonne équipe, ce qui motiverait mes gars. Donc si je pouvais choisir, ce que je ne peux pas faire, je dirais Paris". Avec le recul, c'est drôle quand même. Si les Parisiens veulent éviter de se repasser le match retour de l'an dernier pour se donner de la force, ils peuvent toujours afficher les déclarations de José Mourinho à la maison, histoire de faire monter la haine. Globalement, les Parisiens peuvent arriver remontés en février, la bave aux lèvres.

Pour David Luiz, ça peut même devenir une affaire personnelle. Durant l'été, le chevelu s'est fait mettre en boîte par le Mou' durant tout l'été puisque le coach de Chelsea avait été plutôt franc quand on lui avait posé la question sur le départ du Brésilien. "S'il me manquera ? En tant que défenseur central, pas du tout. Au milieu, c'était un joueur physique et il nous a apporté des choses importantes, surtout quand Matic ne pouvait pas jouer. Mais cette saison, Matic peut être aligné en Ligue des champions, donc on ne perdra pas en termes de physique". Et si Mourinho avait donné le bâton pour se faire battre ? Après tout, personne ne voit le PSG passer dans les milieux autorisés. Raison de plus pour fermer quelques bouches. L'orgueil, le meilleur des moteurs.
En quoi, au fond, c'est presque mission impossible ?
Le PSG est moins fort collectivement que l'an passé. A l'inverse, Chelsea pourra compter sur ses recrues Courtois, Matic, Fabregas et Diego Costa, le tout avec un an de vécu en plus. Actuel leader de Premier League, ce n'est clairement pas la même équipe que l'an dernier. D'ailleurs, on n'entendu plus José Mourinho se plaindre de son effectif. Et c'est bien...




En quoi est-ce un bon tirage ?
Parce que les Parisiens veulent oublier le match retour de Stamford Bridge (0-2) où le tibia de Demba Ba avait crucifié les hommes de Laurent Blanc. Mieux, la récente sortie médiatique de José Mourinho sur le PSG avant même le tirage au sort a de quoi galvaniser les troupes franciliennes. Sur le site officiel des Blues, le Special One avait fait du Mourinho : "Nous n'avons pas tellement de choix, il y a seulement cinq possibilités. Mais pour rendre cela facile pour tout le monde, je dirais le PSG. C'est facile pour nous et les fans de voyager là-bas, et ils ne dépenseront pas trop d'argent pour aller là-bas. C'est une très bonne équipe et je préfèrerais une très bonne équipe, ce qui motiverait mes gars. Donc si je pouvais choisir, ce que je ne peux pas faire, je dirais Paris". Avec le recul, c'est drôle quand même. Si les Parisiens veulent éviter de se repasser le match retour de l'an dernier pour se donner de la force, ils peuvent toujours afficher les déclarations de José Mourinho à la maison, histoire de faire monter la haine. Globalement, les Parisiens peuvent arriver remontés en février, la bave aux lèvres.

Pour David Luiz, ça peut même devenir une affaire personnelle. Durant l'été, le chevelu s'est fait mettre en boîte par le Mou' durant tout l'été puisque le coach de Chelsea avait été plutôt franc quand on lui avait posé la question sur le départ du Brésilien. "S'il me manquera ? En tant que défenseur central, pas du tout. Au milieu, c'était un joueur physique et il nous a apporté des choses importantes, surtout quand Matic ne pouvait pas jouer. Mais cette saison, Matic peut être aligné en Ligue des champions, donc on ne perdra pas en termes de physique". Et si Mourinho avait donné le bâton pour se faire battre ? Après tout, personne ne voit le PSG passer dans les milieux autorisés. Raison de plus pour fermer quelques bouches. L'orgueil, le meilleur des moteurs.
En quoi, au fond, c'est presque mission impossible ?
Le PSG est moins fort collectivement que l'an passé. A l'inverse, Chelsea pourra compter sur ses recrues Courtois, Matic, Fabregas et Diego Costa, le tout avec un an de vécu en plus. Actuel leader de Premier League, ce n'est clairement pas la même équipe que l'an dernier. D'ailleurs, on n'entendu plus José Mourinho se plaindre de son effectif. Et c'est bien...





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant