Paris: le rebond du pétrole rassure les intervenants.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris hésite en cette dernière séance du mois de février.

Vers 14h00, le CAC 40, qui avait ouvert à la baisse, est stable à 4.314 points.

'On débute ce dernier jour du mois de février sur une note plutôt négative après une réunion du G20 qui a soulevé davantage de doutes qu'il n'apporté de réponses', observait un opérateur ce matin.

Dans son communiqué, le G20 s'est borné à un engagement de surveillance plus étroite des flux de capitaux et s'est abstenu de recourir à des dévaluations compétitives.

Chez Carmignac, on regrette l'incapacité des grands argentiers de la planète à reconnaître la montée des risques autour de la croissance économique globale et à les traiter de façon coordonnée.

Néanmoins, les intervenants sont désormais rassurés par le rebond des prix du baril, qui une fois de plus profite à CGG (+6,3%) et Vallourec (+5,6%), les 2 leaders du SBF 120.

Du côté des indicateurs, le taux d'inflation annuel de la zone euro a été mesuré à -0,2% ce mois-ci, en baisse par rapport à janvier où il était ressorti à 0,3%, selon une estimation rapide d'Eurostat. Les opérateurs prendront par ailleurs connaissance tout à l'heure de l'indice PMI de Chicago au titre de janvier et du chiffre des promesses des ventes de logements aux Etats-Unis en février.

Concernant les valeurs, les investisseurs prennent leurs bénéfices sur Sopra Steria (-4,4%), lanterne rouge du SBF 120 et qui a fait état ce matin de comptes annuels supérieurs aux objectifs ainsi que de perspectives encourageantes. Le groupe table ainsi sur une croissance organique du chiffre d'affaires supérieure à 2% cette année, en dépit d'un premier trimestre en faible croissance, un taux de marge opérationnelle d'activité supérieur à 7,5% et une nette augmentation du flux net de trésorerie disponible.

Les objectifs 2017 sont, eux, inchangés, soit un chiffre d'affaires compris entre 3,8 et quatre milliards d'euros ainsi qu'un taux de marge opérationnelle d'activité compris entre 8 et 9%.

Eurofins gagne a contrario 1,7% après avoir signé le 'meilleur exercice de son histoire' en 2015, accru son dividende de 10% et déclaré viser plus de 2,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2016.

Enfin, le titre Carmat, dont la cotation a repris ce matin, flambe de 12,6% après l'annonce d'une augmentation de capital de 50 millions d'euros destinée à sécuriser son financement jusqu'à la commercialisation du coeur artificiel.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant