Paris: le ramassage sans volume continue, W-Street au zénith

le
0

(CercleFinance.com) - La séance qui précède les '3 sorcières' ne pouvait que s'achever au plus haut, dont acte !

Mais les volumes ne sont toujours pas là avec seulement 2,6MdsE à 17H29 (et la veille, c'était 3,3MdsE juste avant le fixing de clôture, soit 1MdE pour chaque pourcent de terrain gagné).

Le CAC40 a bénéficié d'un ultime coup de pouce de dernière minute pour afficher +0,45% à 4.511, ce qui porte à +240Pts (+5,5%) le terrain repris en 72H.

Et tout ceci ne repose que sur la seule statistique faisant état d'un rebond de +11,5% des exportations chinoises en mars après -25% en février (et 8 mois de baisse consécutifs): comme si un tel sursaut avait un caractère exceptionnel et pouvait doper le taux de croissance chinois: le PIB est attendu la nuit prochaine, et il a intérêt à être 'meilleur que prévu'.

La chute des ventes de détail de -0,3% aux Etats Unis -dont l'impact sur le PIB US est en revanche décisif- a été complètement ignoré la veille.

Pour résumer cette journée boursière, Paris a un peu hésité en début de matinée mais les acheteurs ont vite repris la main et le CAC40 a été rechercher ses meilleurs niveaux de clôture du 14 mars.

Le biais positif s'impose également sur l'Euro-Stoxx50 (+0,7% à 3.061Pts) ou Wall Street.

Les indices US, quasi stable à l'ouverture ont entrepris une lente progression qui propulse le Dow Jones vers 19.960 (+0,3%) à la mi-séance: il se retrouve ainsi au plus haut depuis le 22 juillet 2015. Le 'S&P' et le Nasdaq sont également au zénith 2016 avec +0,25% respectivement.

Les indices US ont parfaitement digéré toutes les déceptions macro-économiques survenues depuis 1 semaine: l'inflation ressort inférieure aux attentes avec +0,1% en mars (au lieu de +0,2%), soit +0,9% sur un an (contre +1,1% anticipé).

Hors énergie et denrées alimentaire, le 'core CPI' a également progressé de 0,1% en mars, ce qui reste très faible.

Les chiffres hebdomadaires du chômage s'améliorent nettement avec -13.000 à 253.000 mais cela ne suscite aucune réaction positive ou négative des marchés, pas même du FOREX avec un Dollar stable autour de 1,1260/E.

Sur le front des valeurs, Sanofi et Nokia tirent l'indice au-delà des 4.500Pts avec des gains respectifs de +1,7% et +2,3%.

Au sein du SBF120, Zodiac Aéro grimpe de +2,7%, Atos de +2,2%, à la faveur d'une recommandation favorable de Barclay's

Sodexo creuse ses pertes et cède -3,15%: le titre accuse la plus forte baisse du CAC 40 en raison d'une marge inférieure aux attentes au premier semestre. Le chiffre d'affaires du groupe de restauration collective a cependant crû de 3,7% en organique à 10,6 milliards d'euros, et les guidances 2016 et à moyen terme ont été reconduites.

Casino abandonne pour sa part 1,6% après avoir fait état d'un recul de 10,6% de son chiffre d'affaires à 9,7 milliards d'euros (+1,5% en organique et -0,7% en comparable) au premier trimestre. Le distributeur a toutefois enregistré une amélioration de ses ventes comparativement au dernier trimestre de l'exercice clos.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant