Paris: le marché en confiance avant la réunion de la BCE.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris s'est retournée à la hausse avant la très attendue réunion de la BCE, qui devrait déboucher sur l'annonce de nouvelles mesures de soutien à l'économie de l'eurozone.

Peu après 13h30, le CAC 40 engrange 0,9% à 4.465 points, alors que l'euro est en baisse de 0,3% face au dollar à 1,0966.

Considérant la promesse de son président Mario Draghi en janvier d'un 'réexamen complet' de l'orientation de la politique monétaire début mars si les conditions économiques l'exigent, les économistes et analystes tablent sur de nouvelles mesures de soutien de la BCE.

'Il est probable que l'institution baisse de 10 points de base le taux de dépôt, à -0,4%, et augmente le quantitative easing ('QE') de 10 milliards d'euros à 70 milliards. Ces deux mesures sont consensuelles', relataient ce matin les équipes d'Aurel BGC, qui soulignent qu''au vu de sa récente communication, il est peu probable que la BCE n'adopte aucune décision'. 'A l'inverse, une baisse trop importante du taux de dépôt pourrait lui ôter une possibilité d'assouplir encore sa politique monétaire dans les prochains mois', estime le bureau d'étude.

'La BCE pourrait faire preuve d'imagination', annonce pour sa part Edmond de Rothschild Asset Management, qui dit notamment envisager une baisse massive des taux et des mesures de soutien ciblées sur les banques.

Le retour de l'inflation en territoire négatif en février, alors même que la BCE vise +2%, est quoi qu'il en soit une des raisons qui devrait l'inciter à réagir, en sus d'inquiétudes sur l'économie mondiale à même de l'amener à réviser à la baisse ses prévisions de croissance.

Du côté des indicateurs, les chiffres hebdomadaires du chômage américain seront publiés en début d'après-midi. En attendant, l'excédent commercial de l'Allemagne s'est tassé à 18,9 milliards d'euros en janvier contre 20,3 milliards en décembre 2015, selon des données corrigées de variations saisonnières et calendaires, a-t-on appris en début de matinée.

Sur le front des valeurs, Carrefour (-3,8%) accuse la plus forte baisse de l'indice phare après ses comptes annuels, néanmoins conformes aux attentes. Le géant de la distribution a en outre annoncé qu'il réalisera des investissements totaux compris entre 2,5 et 2,6 milliards d'euros cette année, tout en aspirant à garder une attention constante sur la génération de cash flow libre et à maintenir sa notation 'BBB+'.

Lanterne rouge du SBF 120, Lagardère décroche pour sa part 10,1% après la publication d'un bénéfice opérationnel 'médias' 2015 inférieur à la prévision moyenne des analystes.

A contrario, Rubis (+6,1%) et Iliad (+5,4%) domine l'indice à la faveur de bons résultats annuels.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant