Paris : «Le malaise commence au sortir de l'avion»

le
0
INTERVIEW - Député UMP du VIIIe arrondissement, Pierre Lellouche explique pourquoi l'insécurité augmente à Paris.

LE FIGARO. - En tant qu'élu du quartier des Champs-Élysées, comment voyez-vous la situation évoluer depuis six mois?

Pierre LELLOUCHE. - C'est un problème de fond. Pour le touriste étranger, le malaise commence au sortir de l'avion. Il est effaré par la lenteur de la restitution des bagages, par les bouchons sur l'autoroute A1 désormais bordée de multiples camps de Roms. Et puis, en termes de propreté, Paris n'est plus ce qu'elle a été au temps de Jacques Chirac. La ville est loin derrière les autres capitales européennes, notamment Berlin. Même les Champs-Élysées sont un peu devenus la cour des Miracles.

Mais la destination a conservé un attrait...

Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, vit sur l'acquis. Le drame, c'est que la ville ne développe pas une politique résolu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant