Paris : le Lutetia se déshabille

le
0
L'hôtel Lutetia, dans le 6e arrondissement de Paris.
L'hôtel Lutetia, dans le 6e arrondissement de Paris.

Après le Royal-Monceau, le George-V, le Crillon, le Plaza, c'est au tour du Lutetia de se déshabiller. Les collections de l'unique hôtel de luxe de la Rive gauche seront dispersées en mai prochain par la société créée par Pierre Bergé, habitué du lieu et de ses usages : l'homme d'affaires y séjourna longtemps après avoir quitté la rue de Babylone. La vente comprend plus de 3 000 pièces de mobilier, près de 8 000 bouteilles de vins et de spiritueux ainsi que quelques oeuvres d'art de Takis, Hiquily, César ou encore Arman qui participèrent elles aussi de la notoriété de l'hôtel et de ses suites. La plus spacieuse et la plus illustre avait été créée par le maître des accumulations qui en avait signé le mobilier et la décoration. Fréquenté par voyageurs, épicuriens et créateurs, Jean-Michel Wilmotte a dû également y trouver ses marques. La façade Art déco du sculpteur Léon Binet lui va si bien. C'est, en effet, à l'architecte qu'ont été confiés les travaux de la rénovation de l'établissement. Le 14 avril, le Lutetia va fermer ses portes pour une durée de trois ans. Tel un silence au coeur de Saint-Germain-des-Près. Et le milieu littéraire et artistique va ronger son frein. Catherine Deneuve affirmait que c' était "son deuxième bureau". Mais en attendant, amateurs et nostalgiques, français et étrangers pourront faire durer le plaisir : la vente, qui dure presque une semaine, (du 19 au 25 mai) va certainement donner lieu...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant