Paris: le gain hebdomadaire se trouve réduit à +0,4%.

le
0

(CercleFinance.com) - Les indices européens ont été opportunément été tirés à la hausse en ce vendredi des '4 sorcières': c'est 'du classique' et la suite des évènements l'est tout autant.

Après la poussée d'apparente euphorie de la matinée, les acheteurs ont déserté après la compensation des contrats et options 'échéance mars' et les cours reviennent à la case départ, avec un CAC40 inchangé à 5.014 et un E-Stoxx50 qui repasse symboliquement dans le rouge, sous 3.438 (pour quelques fractions) dans le sillage de Francfort qui perd -0,2%.

Mais cette journée n'est pas perdue loin de là : le CAC40 Global Return a en effet inscrit un nouveau record historique absolu à 12.444 (tandis que son rival qui bénéficie du même mode de calcul plafonnait sous 12.100Pts, accusant un retard de 3% sur le CAC 'GR').

Le gain hebdomadaire qui avoisinait +0,9% à Paris ce midi se trouve réduit à +0,4%... tout comme jeudi soir.

Wall Street qui affichait au cours de la 1ère heure une parfaite stabilité avec aucun écart supérieur à + ou -0,05% s'alourdit avec un Nasdaq et un S&P500 qui s'effritent de -0,1%... et le Dow Jones qui affiche +0,1% sur la semaine écoulée n'a pas intérêt à reperdre 0,15% d'ici la clôture.

Aucune réaction à la publication du chiffre de la production industrielle (+0,5% en février) ni à l'indicateur avancé du Conference Board qui progresse de +0,6% à 97,6 et se retrouve au zénith de 10 ans.

L'indice de confiance des consommateurs du Conference Board publié à 15H ressort en hausse de +1,3% à 97,6, la aussi, on tutoie des records.

Sur le marché des changes, l'euro consolide de -0,2% face au dollar à 1,075, tandis que le baril de Brent grappille 0,2% à 52$.

Enfin, à propos de la microéconomie, les valeurs financières qui progressaient de +2% en moyenne ce matin (Société Générale, BNP Paribas, Crédit Agricole) ont inversé la vapeur et basculent dans le rouge.

Essilor s'impose en tête avec +1,4% devant Klépierre avec +1,3%.

ADP, en tête du SBF-120 progresse de +2,4% sur fond d'annonce de 4,7% du trafic le mois dernier en comparaison annuelle.

A l'inverse, Zodiac Aéro, toujours plombé par son 'profit warning', s'enfonce de -3,3% vers 22,3E: tous les gains consécutifs à l'OPA sont reperdus.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant