Paris: le déroulement des '4 sorcières' fut presque parfait.

le
0

(CercleFinance.com) -Le CAC40 (-0,22%) n'a jamais réussi à redresser la barre après le décrochage survenu peu après midi... juste après la compensation des contrats et options sur l'E.Stoxx50.

Les cours avaient tout simplement été tirés de façon volontariste pour générer le plus de gains sur des positions acheteuses.

Le gain hebdomadaire s'établit à +2%, ce qui demeure la plus belle performance depuis la 1ère semaine du mois de mai.

L'Euro-Stoxx50 est passé de +0,2% à -0,33% (à 3.515 en clôture) et il n'a absolument pas profité en fin de séance du nouveau record absolu inscrit par le Dow Jones à 22.259Pts (+0,2% ce soir), ni de celui du Nasdaq à 6.464 (il plafonne désormais vers 6.450).

Il faut préciser que tout comme la veille, le S&P500 oscille entre l'équilibre et +0,1% (il a inscrit vers 16H nouveau record intraday à 2.499,25) et si les scores en restent là, ce sera la meilleure semaine depuis fin avril.

Il n'y a pas vraiment d'explication -à part les achats techniques liés au '4 sorcières' pour justifier l'avalanche de records absolus sur les 3 principaux indices US, et surtout pas la production industrielle du mois d'août qui décroche de -0,9% contre +0,4% en juillet (chiffre revu à la baisse).

De plus,le taux d'utilisation des capacités chute de -0,8% de 76,9 vers 76,1.

Le tableau ne s'arrange pas avec la baisse de -1,5Pts du baromètre du moral des ménages, à 95,3 contre 96,8.

Pire, les ventes de détail se contractent de -0,2% en août et son révisées à la baisse sur juillet; l'Empire State est ressorti en baisse -0,8Pt à 24,4, les stocks des entreprises ont gonflé de +0,2% en juillet (chiffre conforme au consensus).

Autre motif de défiance, absolument pas pris en compte: la Corée du Nord a tiré un nouveau missile balistique 'intercontinental' au-dessus du Japon pendant la nuit, un type de provocation auquel les marchés semblent s'être désormais habitués... à moins que les '4 sorcières' faussent la jauge du stress.

Après la série de mauvaises stats US, l'euro remonte de 0,35% vers 1,1960, la Livre prend +1,3% face au $ (+2,8% hebdo) et le baril de WTI tutoie les 50$ (+0,2% à 49,85$ sur le NYMEX).

Enfin, au chapitre microéconomique, Renault-Nissan (+1,5%) a dévoilé son plan stratégique à l'horizon 2022 avec l'objectif de vendre 14 millions de véhicules/an contre 10Mns en 2016.

Michelin finit large leader du CAC40 avec une envolée de +3% (à 120E), suite à une accélération en fin de séance.

AB Science, bon dernier du SRD, plonge de 11,7% après avoir fait savoir que le Comité du Médicament à Usage Humain (CHMP) de l'Agence européenne du médicament (EMA) a adopté une opinion négative pour l'enregistrement du masitinib dans le traitement de la mastocytose systémique indolente sévère et réfractaire aux traitements symptomatiques administrés à lroptimal chez l'adulte.

Parrot chute également de -9,5%; Accor et Danone fermaient la marche au sein du CAC avec environ -1,2%... sans réelle pression vendeuse.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant